Abou Simbel, le rayon du soleil dans le sanctuaire

Deux fois par an, le 22 Février et le 22 Octobre, les autorités touristiques organisent une cérémonie, parce que le premier rayon du soleil levant vient directement éclairer le fond du sanctuaire du grand temple d'Abou Simbel, illuminant ainsi la statue de Ramsès II.

A défaut d'être présent le jour J,  j'étais de passage la veille, le 21 Février 2003.
C'est mieux que rien... d'autant plus que certaines années, l'assistance est tellement nombreuse et indisciplinée qu'elle cache le fond du sanctuaire !

C'est aussi l'occasion de faire le point sur un certain nombre de mythes, même si j'ai plus de questions que de réponses.

Ces photographies sont "nature", sans filtre ni retouche ultérieure.


Dehors, il fait déjà jour mais le soleil est caché derrière les collines qui font face au grand temple.
L'éclairage du sanctuaire est coupé, tout le monde attend.
Du temps de Ramsès, le phénomène n'avait pas lieu le même jour. 
Un premier mythe dit que le décalage est du au déplacement du temple.
C'est faux, l'orientation a été respectée. 

En revanche, notre calendrier grégorien introduit une erreur de 0,0003 jours par an.
En 3000 ans (age approximatif du temple), notre calendrier a rajouté un jour de trop.
Le phénomène équivalent à celui de mes photographies se déroulait donc le 20/2.
Sauf que le calendrier grégorien n'existait pas à l'époque ;-)


Les clichés continuent à devenir légèrement plus clairs ou plutot un peu moins sombres.
Conformément aux descriptions, Ptah (à gauche) reste dans l'ombre, sauf son épaule.
Peut-être parce qu'il s'agit d'une divinité chtonienne.

En revanche, Ré-Horakhty (à droite) n'est qu'à moitié éclairé alors qu'il m'avait semblé comprendre qu'il devait l'être entièrement.

Le soleil est apparu au dessus des collines, la luminosité maximale est atteinte, mais elle est légèrement trop à droite par rapport au visage de Ramsès.
C'est normal : Le rayon lumineux se déplace du nord (à droite) au sud (à gauche) entre Janvier et Mars.
Donc, le jour de la cérémonie organisée par les autorités touristiques égyptiennes, le rayon visera bien Ramsès.
De Septembre à Novembre, le déplacement se fait de gauche à droite. 

Un autre mythe : Ces 2 dates correspondent au jour de naissance et au jour de couronnement de Ramsès.
C'est faux ou plutot improuvable, parce que nous ne connaissons pas ces dates ! Cela a d'ailleurs été confirmé par Sabri Abdel-Aziz du conseil suprême des antiquités dans un article d'Al-Ahram.

Ceci étant, est-ce vraiment la statue de Ramsès qui importait aux Egyptiens de l'antiquité ?
On peut en douter.
 


Ce sanctuaire est principalement le reposoir de la barque, comme le montrent les murs latéraux.
La barque sert à abriter la statue du dieu Horus de Meha à qui est dédié ce temple.
Le rayon lumineux "recharge" donc cette statue d'énergie divine. 
On peut faire un parallèle avec les cérémonies d'Edfou et Dendera où la statue était emmenée en procession sur le toit où le soleil pouvait l'atteindre.

Le socle de la barque est au milieu de la pièce, donc plus à gauche que le visage de Ramsès. 
Si on adopte cette hypothèse, les dates importantes sont après le 22 Février et avant le 22 Octobre.
En fait, statue de Ramsès ou statue de culte d'Horus de Meha, quelle importance ?
Plusieurs scènes du temple démontrent que Ramsès EST Rê-Horakhty-Horus de Meha.
Voir ici.

Avez-vous remarqué la "barre" sombre horizontale qui se déplace de haut en bas, à droite du visage de Ramsès ?


Voilà l'explication, c'est l'encadrement de la porte ! 
Bon c'est pas tout, on va y aller, on a un avion à prendre...

 

Remarque finale : Mes interprétations ne sont que des hypothèses.
Vous trouverez de nombreux sites web qui émettent d'autres conclusions.
Bien malin qui peut dire qui a raison...
 

Références


Guide Bleu Egypte, chez Hachette.
Le secret des temples de la Nubie, de Christiane Desroches Noblecourt.
Site Web de Raymond Monfort (voir  Mes sites préférés) .

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.