Ibshek, le temple d'Abou Simbel pour Hathor et Nefertari

La façade

 
Le colosse de gauche mesure 16 coudées (sans la couronne), la hauteur idéale de la crue du Nil.
Le couple royal, avec quelques enfants.
Ramsès en Tatenen. A droite, Iuny, vice-roi de Kush, devant Ramsès II.

La salle hypostyle

Traditionnelle scène de massacre des ennemis (un nubien ici).
 

 

La nouveauté est la présence de la reine.
Sur le mur de l'autre coté, le roi suivi de son Ka massacre un asiatique qui demande grâce...
... toujours sous l'oeil de Madame.

 


 

Le roi tient le symbole de la fête-sed. Il reçoit le collier Menat donné par Hathor d'Ibshek.
 
 
 
 

 


"Couronnement" par Horus et Seth. 

En fait, les dieux transmettent leur influx au roi.
Cette scène est aussi une allusion à l'inondation et se rapproche fortement de celle décrite à Abydos.

Tous les temples de Nubie sont dédiés à l'inondation, quel que soit le dieu honoré.

On assiste donc ici à une confirmation du pouvoir royal de Ramsès II et à la promesse de millions années, non pas à Ramsès en tant que tel, mais à la fonction monarchique.

 

Gros plans sur Seth, si injustement décrié.
 
Nefertari offre un sistre et des fleurs à Anouket.
La même offrande pour Hathor d'Ibshek.

 
 

Le roi offre Maat à Amon.

 

Consécration d'offrandes à Ptah.
Des fleurs et une libation pour Harsaphès (Heryshef, "celui qui est né sur le lac").
 
Des sistres pour Hathor de Dendera.

Les piliers de la salle hypostyle

Nefertari.
Ouret Hekaou, la "grande de magie".
Satet.

Le vestibule

Ramsès offre les vases Nou à Rê-Horakhty.
En symétrique, la même offrande à Amon.
Offrandes à Taouret par Ramsès ...
... et Nefertari.

 
 
 

Pour une fois, Taouret est représentée sous une forme humaine et non pas comme l'hippopotame habituel.
 

Ramsès offre des papyrus à l'Horus de Miam, l'Horus de Baki et l'Horus de Bouhen. A première vue, il manque le quatrième Horus de Nubie, celui de Meha, à qui le temple est consacré. En fait il est bien présent, c'est Ramsès, en toute modestie.

Scène symétrique, Nefertari offre des fleurs à la triade nubienne Khnoum, Satet, Anouket.
Ramsès offre des fleurs à Hathor, représentée sous la forme d'une vache. 
Une vache solaire, sur une barque, sortant du fourré de papyrus évoquant la régénération.
En symétrique, c'est la reine qui fait l'offrande.

 

Le plus beau, le couronnement de Nefertari. 
Un peu plus près.

Hathor d'Ibshek.
La reine porte la couronne de Sothis.
Elle tient un signe de vie et un sceptre dit floral, apanage des reines. 
Isis, la mère du dieu.
 

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.