Abydos, temple de Sethi, les 7 chapelles

Nous nous déplacerons de droite à gauche.

La chapelle d'Horus

Le signe de la main droite symbolise le don de bandes d'étoffe, "chepesit" ou "Sspt" ou "seshepit".

Dans la main gauche, l'offrande "manxt"/"mânkhet", le contrepoids de collier (Aa20).

Ces deux offrandes sont souvent présentées ensemble.

 

La même scène se retrouve dans la chapelle d'Amon et est ainsi traduite par Moret : (Pour que) tu vives à la tête des vivants, dire: l'Oeil d'Horus vient...il voit le dieu qui l'a créé; la 'Grande' (Uraeus) vient.
Ah! ses adversaires implorent, ah! (ses) deux yeux divins, quand elle fait son émission de paroles.
C'est Râ qui lui a donné la vaillance; c'est Isis qui fait tomber la pluie (de ses yeux); c'est Nephthys qui te fait verdir, c'est Thot qui t'assainit avec ce que lui appartient; c'est Seb (Geb) qui te rafraîchit avec l'inondation.
O grande qui est à sa tête (d'Amon), acclamation, louange à toi qui est au front d'Osiris, oeil d'Horus, joie du coeur.
Horus t'a prise (shep) en ce tien nom de seshepit; le grand oeil d'Horus a passé (pour toi) Amon-Râ, avec ses beautés.
Il a établi tes deux plumes sur ta tête, pour que tu frappes tes adversaires.
Dit par le fils du soleil Séthi Ier: Amon-Râ, j'ai élevé vers toi ton oeil, pour que ta face ne soit point privée de ses deux yeux.

Moret ajoute: le signe mânkhit s'offrait aux morts comme aux dieux...on identifiait shesepit et mânkhit aux plumes et par conséquent aux yeux d'Horus.

A.Moret: "Le Rituel du culte divin journalier en Egypte", pages 241-242

A.Mariette, "Abydos", 15ème tableau (page 50), qui se retrouve dans les chapelles d'Isis, Amon, Horus, Osiris, Harmakhis et en partie effacé chez Ptah.  

Un grand merci aux membres du forum d'Egypte Eternelle pour toutes ces informations.

Consécration des étoffes qui servent à habiller le dieu à la fin du rite.

La chapelle d'Isis

Le roi offre de l'encens à la statue de la déesse. 
Il déshabille la statue.
Il couronne Isis...
...puis il offre un coffret et des sceptres à Osiris.

La chapelle d'Osiris

Le roi encense Osiris Ounnefer et verse une libation.
Il verse de l'eau fraiche devant Osiris.
Le roi agenouillé éclaire la statue d'Osiris dans son naos. 
Osiris est suivi d'Isis la grande.
Une scène assez comparable mais floue ! 
Le roi agenouillé présente des étoffes à Osiris suivi d'Isis.
Il s'agit bien d'une statue et non pas du dieu lui-même puisque le socle est représenté. 
Autour d'Osiris, 2 enseignes et une nébride. 
Après avoir ouvert le naos, Sethi peut y glisser les mains et toucher la statuette divine. 
Symboliquement et graphiquement, Sethi est tout entier dans le naos, c'est-à-dire dans le monde des dieux.
Le roi agenouillé présente des emblèmes à Osiris Ounnefer.
La calotte portée par le roi s'appelle Khepresh, tout comme la couronne bleue.
Sethi offre un collier et un pectoral à Osiris, suivi d'Isis ailée.
Sethi encense les emblèmes d'Oupouaout (du Nord et du Sud), de Thot (accompagné du sceptre Sekhem), d'Horus, d'Onouris et le fétiche d'Osiris.
Ce dernier est entouré de 2 emblèmes semblant représenter un bélier.

La chapelle d'Amon-Rê

La barque d'Amon. 
Au second plan, celles de Mout (en bas) et Khonsou (en haut).
Détail de cette barque. 
Le roi est omniprésent : Il porte les enseignes, il porte la barque, tout en étant aussi sur la barque.
Le roi éclaire la statue d'Amon-Min.
Sethi enlève le sceau cachetant le naos d'Amon-Rê. 
La statue ressemble partiellement à une représentation de Ptah, à l'exception du sceptre et des plumes.
Le roi ouvre le reliquaire. 
Il offre des vêtements. 
Il offre un collier et un pectoral.
Il offre des emblèmes.
Le roi déshabille la statue d'Amon. 
On devine le vêtement transparent qu'il tient dans la main gauche.
Sethi oint le dieu.
Mur d'en face, encore de l'onguent. 
Le bouquet derrière Amon-Min, avec la salade "romaine" est magnifique.
Le roi est devant Amon-Rê.
Il tient un encensoir et un linge (ou un tissu).
Je ne suis pas certain de ce qu'il fait.
Sa position courbée laisse penser qu'il pourrait s'agir de la fin des rites : le roi nettoie la trace de ses pas et sort à reculons du sanctuaire.

La chapelle de Ré-Horakhty

Le roi est agenouillé devant le naos où le dieu est représenté avec une tête de bélier.
Puis Sethi "éclaire" (offre de l'encens) à Rê-Harakhti. 
Voir le scarabée Khepri dans le disque solaire.
Derrière, le roi offre de l'encens à Atoum. 
Sethi agenouillé tient un encensoir et un linge devant Atoum. 

La chapelle de Ptah

Le roi touche la statue du dieu.
Il l'oint.

La chapelle de Sethi divinisé

Les âmes de Pé et Nekhen portent le roi assis sur un trone posé sur le signe de la fête. 
Ces âmes représenteraient les tous premiers rois egyptiens. 
Les déesses tutélaires, chacune sur une plante héraldique, éventent Sethi. 
Un prêtre Horus-Iounmoutef l'encense.
Horus et Thot lient le Sema-taouy. 
Le roi est assis entre les déesses Nekhbet et Ouadjet. 
Il est au milieu de la scène : Autrement dit, le roi est le lien indispensable pour maintenir la cohésion de la Haute et de la Basse Egypte.
Le roi est couronné par Horus et Thot, en présence de Nekhbet et Ouadjet.
Seshat écrit le nom du roi et lui offre de multiples fêtes Sed. 
A droite, un prêtre Horus-Iounmoutef qui appartient à une autre scène.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.