Abydos, temple de Sethi, autres salles


Les salles de Nefertoum et Ptah-Sokaris

Au fond à gauche de la seconde salle hypostyle s'ouvre un ensemble de pièces consacrées à Sokaris, Nefertoum et Ptah-Sokaris.

D'abord un hall avec des colonnes. 
Ici, l'entrée.

Sokaris. 
Le roi offre du pain et du lait à Ptah-Sokaris. 
Le roi est entré dans le naos et se tient devant Sokaris.
Il encense Nefertoum et Sekhmet.
Puis le sanctuaire de Ptah-Sokaris.
Régénération d'Osiris par Isis et Sokaris.
Osiris est maintenant en mesure de féconder Isis, représentée comme un rapace. 
Offrande à Geb ou Geb-Osiris-Ptah(?)
Enfin le sanctuaire de Nefertoum, "le maître des Ka d'Horus". 
Traduction sans garantie, la formule se retrouve sur plusieurs scènes.
Sur la tête de Nefertoum, un lotus d'où emergent deux plumes, symboles solaires.
Revoici Nefertoum, représenté avec une tête de lion, surmontée d'un faucon.
C'est le faucon qui porte le lotus.
Nefertoum tient un oeil oudjat.
Derrière lui, Noun, le père des dieux.
Ensuite, Khepri et Thot.
Encore un Nefertoum à tête de lion.
Il offre des sceptres à Sethi agenouillé.
Peut-être Min-Rê, appelé "le roi des dieux".
D'après les hiéroglyphes, il semble habiter dans le temple de Sethi à Abydos.

"La liste et le taureau"

Juste à coté, ce qui est aujourd'hui une galerie était au départ la chapelle de Sekhmet.
Elle complétait le complexe memphite dédié à la triade Ptah (dans sa forme de Ptah-Sokaris)/Sekhmet/Nefertoum.

Ici se trouve la fameuse liste d'Abydos, sur 3 photos.
L'enfant à gauche, c'est le futur Ramsès II. 

Cette liste recense 76 rois ayant précédé Sethi I.
Il manque quelques "rénégats" comme Akhenaton, Hatchepsout.
Depuis cette galerie, un couloir permet aujourd'hui d'aller vers l'Osireion. 
Originellement, il devait probablement permettre d'accèder aux terrasses.
On y trouve une scène de chasse au taureau, d'où l'appellation  "corridor du taureau". 
Les chasseurs sont Ramsès II et son fils AmonHerkhépeshef, longtemps héritier du trone mais mort avant son père.
Ramsès pratique l'offrande des 4 veaux pour Khonsou et Sethi I (non présent sur la photographie). 
Des veaux étaient utilisés pour enterrer les graines lors des semailles. 
Symboliquement, ils enterraient ainsi Osiris. 
Ce "meurtre", indispensable pour qu'Osiris renaisse (la germination), n'en était pas moins puni en sacrifiant les 4 veaux...
Ramsès tire la barque de Sokaris.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.