Abydos, temple de Sethi, l'entrée des 7 chapelles

Les 7 travées des salles hypostyles aboutissent à 7 sanctuaires.
Chaque sanctuaire est dédié à un dieu différent. De droite à gauche : Horus, Isis, Osiris, Amon-Rê, Rê-Harmakhis, Ptah et Séthi Ier divinisé.
Avant d'entrer dans ces chapelles, nous allons nous interesser à ce qu'on en voit depuis la seconde salle hypostyle : Sur les murs qui bordent chaque sanctuaire (à gauche, à droite et au-dessus) se trouvent des scènes qui répêtent un même schéma.

Commençons par le haut : Le registre supérieur du mur reliant 2 chapelles montre le roi entouré par les 2 divinités honorées dans ces 2 chapelles.
 

 En allant de droite à gauche, on commence donc par Horus et Isis, moulée dans une superbe robe en ailes de vautour.
Isis approche un collier Menat et offre des fêtes sed. 
Horus approche des heb-sed et des "sceptres-uraeus", terminés par les plantes héraldiques et 2 serpents avec les couronnes de Haute et Basse Egypte .
Isis et Osiris, tous deux assis sur un trone archaique avec Sema-Taouy. 
Le roi est agenouillé sur un signe Heb. 
En bas de la photographie, le Behedety, avec le signe géographique d'Edfou, surplombe l'entrée de la chapelle.
Osiris et Amon-Rê. 
Le roi porte un pagne à devanteau, une perruque Ibes, un bandeau Seshed et une couronne Hénou (ou Tjéni).
Amon-Rê et Ré-Horakhty.
Amon offre la masse et le cimeterre (Harpê). 
Sethi tient le vanneau "Rekhyt" par les ailes, ce qui symbolise son pouvoir sur le peuple égyptien.
Ré-Horakhty et Ptah écrivent le nom du roi sur les fruits de l'arbre  ished.
Sethi tient une statuette de Heh, symbole de l'éternité, qu'il va offrir à Ptah.
Il manque la dernière scène (entre la chapelle de Ptah et celle de Sethi divinisé) où le roi offre des fleurs à Ptah dans un naos et à Sekhmet.
 

Maintenant, les cotés de chaque chapelle.
Chaque porte est encadrée par 2 représentations du roi avec une divinité.
Cette divinité est celle à qui la chapelle est dédiée ou en est proche, souvent un membre d'une triade.

Horus fils d'Osiris porte la couronne Atef de son père.
Il donne l'accolade à Sethi et lui communique son influx divin. 
Sethi porte une coiffe de tissu blanc, la Khât.
Isis la grande, la mère du dieu, la maîtresse du ciel, donne la vie à Sethi. 
Le roi est paré pour un défilé de mode : Une masse, un pagne superbement plissé, une ceinture retenant un devanteau en métal, un collier, des bracelets et une perruque. 
Le faucon fait pendant au vautour de la scène précédente.
Le collier porté par le roi est  un collier Ousekh, à 9 rangs de perles, symbolisant l'ennéade.
Oupouaout donne l'accolade au roi.
Sethi est divinisé (il tient le signe Ankh) et bien vivant (sa barbe postiche est droite). 

Il manque une scène, celle où Horus donne la vie au roi.

Entrée du sanctuaire d'Amon-Rê, Khonsou présente un signe Ankh entouré de 2 signes Ouas, le tout ressemblant un peu à un lotus. 
Sethi tient un sceptre Heqa et un rouleau Mékès. Ce rouleau est un décret divin légitimant son accession au trone, parfois désigné comme le testament de Geb.
Sethi sur les genoux d'Isis. 
En bas à gauche, le Ka du roi, avec son nom d'Horus, porte le pieu royal ou plus exactement le pieu du Ka du roi  : On distingue les petits bras sur la tête du pieu. 

Mout allaite le roi. 
En bas à gauche, toujours le Ka du roi. 

L'allaitement représente le don d'une énergie supra-humaine, solaire. Il transcende.

Le roi n'est pas un enfant. C'est donc la fonction qui est représentée, plus que la personne.
Ce temple est un "château de millions d'années", un temple jubilaire dédié à la célébration de la permanence de la fonction monarchique.

Isabelle franco signale qu'à la basse époque, le lait se dit "ankh ouas". On retrouve donc l'idée de donner ces 2 éléments divins, comme lorsque le soleil (ou un dieu soleil) les tend ou les fait respirer au roi.

 

La déesse solaire Iousaas (une des parèdres d'Atoum) approche Ankh et Ouas du visage du roi.
Le rôle d'Hathor dans la régénération du roi est marqué par le collier Menat, les deux déesses tutélaires présentes à son front et sur le modius de sa coiffe, ainsi que par la dépouille de vautour.
L'objet bizarre tenu par le roi est en fait la superposition des signes Ankh et Heqa.
Sekhmet tient la main du roi et approche le collier Menat.
Nefertoum donne l'accolade au roi.
Mout approche le collier Menat et promet de nombreuses fêtes Sed. 
Dans une petite niche entre les chapelles, offrande à Osiris-Ounnefer maître d'Abydos.
Il manque la scène à droite de la chapelle d'Horus (PM90), si elle existe...

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.