Abydos, temple de Sethi, les salles hypostyles

La première salle est en majorité l'oeuvre de Ramsès II, la seconde celle de son père Sethi I.
Dans les deux salles, comme à son habitude, Ramsès a usurpé quelques représentations de son père.
 
 


Première salle hypostyle

Pose des bornes limitant le périmètre du temple par le roi et la déesse Seshat.
L'étoile sur la tête de la déesse est en fait un palmier.
Autre scène de consécration. 
Le roi purifie le temple en répandant du natron ("oupechech besen"). 
Cette représentation se retrouve dans d'autres temples (Edfou, Amada) et correspond surement à une action véritablement effectuée par le roi. 
Horus fils d'Isis approche une sorte de sceptre fini par les signes ankh, djed, ouas.

3 scènes de montée royale : 
Le roi debout est purifié par Horus et Thot.
L'eau se transforme en signes Ankh et Ouas. Thot remplace ici Seth, non pas par ostracisme (pas à cette époque) mais pour exprimer une autre dualité. on insiste ici sur l'eau, celle du Nil et de l'inondation.
Symboliquement, il existe 2 Nils, auxquels Thot et Horus sont respectivement associés. 
Thot particulièrement aide l'arrivée de la crue (mythe de la lointaine, voir Dakka).

La gestion de l'inondation est une des fonctions majeures du roi (voir stèle de la famine à Sehel), car une bonne gestion permet de conserver l'unité du pays.

L'allusion au double pays maintenu uni est constante : Thot, l'uraeus à couronne blanche et le vautour (Nekhbet) pour la Haute Egypte, Horus, l'uraeus à couronne rouge et ... un autre vautour, en lieu et place de l'habituel cobra (Ouadjet) pour la Basse Egypte.
Au-delà d'une simple purification, cette scène a donc pour objet de renforcer la fonction royale.

Oupouaout du Sud et "Horus qui réside à Abydos" accompagnent le roi. 
Hathor de Denderah fait la révérence NyNy en son honneur.
Fin de la montée royale, le roi est maintenant prêt à rencontrer le dieu à qui le temple est consacré. 
Nous voyons ici une représentation du roi qui donne une statue ... du roi qui donne une sorte de colonne à Osiris, accompagné d'Hathor et d'Horus fils d'Isis (Harsiesis).
Devant le roi se trouve un piedestal sur lequel est posée une sorte de châsse portative, peut-être un coffret contenant des rouleaux de papyrus. 
Les 2 chacals représentent les Oupouaout du Nord (assis) et du Sud (debout). 
La chasse est couverte de signes Ankh et de piliers Djed. 
Elle est surmontée par une frise d'uraeus. 
2 petits rois assurent la stabilité de l'ensemble.
Autres scènes de cette première salle hypostyle : 
Isis la grande, la mère du dieu, OuretHekaou (la grande de magie), offre un uraeus, un sistre et un collier menat.
Le serpent uraeus donne le signe de vie au roi.
Atoum tient la main du roi et l'emmène ainsi vers Amon. 
Le roi est mis en présence du dieu à honorer, Amon-Ré, suivi de Mout. 
Remarquer les cornes d'Amon, horizontales sur sa coiffe et recourbées autour de son oreille. 
Je ne sais pas ce qu'est l'offrande, peut-être un petit naos, auquel cas la scène serait encore une consécration du temple.
Le roi offre une statue ... du roi qui offre des uraeus.
Le petit roi est dans une attitude de respect, presque "à plat ventre" devant la divinité.
Le roi reçoit la double couronne des mains d'Horus.
Le roi présente un emblème à Ptah.
Il y a un décalage visible entre le haut et le bas de la scène, les pierres ont bougé le long de fractures très nettes.
3 têtes dans une niche dans le mur d'entrée. Je ne sais pas ce qu'elles font là...
Le fameux "hélicoptère d'Abydos", qui a tant fait parler de lui.
On peut trouver des discussions sur le web à-propos de ces inscriptions rappelant un hélicoptère, un char et un avion : preuve de la présence d'extra-terrestres ?

L’explication communément admise est une érosion de la surface de la pierre associée à des retouches de hiéroglyphes par un roi (ici Ramsès II) pour se réapproprier le travail d’un autre (Sethi I). 
Des morceaux des anciens et des nouveaux hiéroglyphes se chevauchent et peuvent alors former d'étranges signes.
Cette retouche est appelée "palimpseste".

Seconde salle hypostyle

Sethi 1 verse une libation et encense la pièce en l'honneur d'Osiris, suivi d'Horus.
Sa majesté Sethi 1, avec encensoir et offrandes. 
Osiris au milieu de sa cour : Nephtys, Hathor-Imentet (déesse de l'Ouest), Isis, Maat et Oupet-Renpet (déesse du jour de l'an).
Sous un autre angle.
Superbe pilier Djed, bien vivant avec ses yeux Oudjat. 
Collier, uraeus et cornes font partie de la décoration. 
Le roi, garant de l'ordre du monde terrestre, offre Maat à Osiris, suivi d'Isis et Horus. 
Là aussi, il s'agit non pas du dieu Osiris lui-même mais de sa statue de culte, dans son naos.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.