Alexandrie, le musée gréco-romain

A droite en entrant, on découvre Bes. 

Quelques objets coptes.

Une ampoule de Saint Menas.
Ce saint est toujours représenté avec 1 ou 2 chameaux. 

Le même, sur un bas-relief. 
Tapisserie copte. 
Un labyrinthe ?

 


En fait, c'est un modèle d'irrigation pour un monastère. 
L'eau sort au milieu. 

Harpocrate (salle 6). 
Le taureau Apis, provenant du sérapeum d'Alexandrie
Magnifique, non ? 
Mosaique représentant Bérénice II, femme de Ptolémée III. 

Elle vient de Thmuis, l'actuelle Tell el Timay. 

Je ne sais pas pourquoi, je trouve qu'elle attire spontanément la sympathie.
Le regard peut-être...

2 têtes d'Alexandre le Grand.

 

Il est (entre autres) le fondateur d'Alexandrie.
Serapis, reconnaissable à ses 5 mêches sur le front.
Il porte le kalathos, peut-être une mesure pour les céréales. 
Isis. 
Elle piétine un crocodile et tient une situle.

La situle est un seau ou un vase à libations.
A la basse époque, la situle tenue par Isis est un vase à lait ... et a une forme de sein. 
Un Sérapis en bois de sycomore. 
Il provient du Fayoum. 
Statue acéphale d'Isis, en granite noir (salle 7).

Je crois qu'elle vient de Canope.

Le noeud sur la poitrine est caractéristique, c'est le "noeud d'Isis". 

Un sphinx d'Amenemhat IV. 


Toutes ces anciennes statues ne proviennent évidemment pas originellement d'Alexandrie.


Elles ont été déplacées par les Ptolemées depuis des sites pharaoniques comme Héliopolis, Tanis, Saqqara.

Ramsès II en porte-enseigne. 
Sur un côté de cette statue, une petite reine. 

De sa chair, sa bien-aimée, la grande épouse royale, Hénoutmirê.

Hénoutmirê serait la fille, la petite-fille (par Mérytamon) et l'épouse de Ramsès II.

Scène de pesée du coeur sur un sarcophage,
 Osiris est assis sur un serpent. 
Serapis et Menophis encadrent un scarabée. 

Sarcophage de femme utilisé pour un nain (une radiographie le prouve). 

Isis et Nephthys encadrent le fêtiche d'Abydos.

 En haut, des bras le soutiennent. 
Il s'agit peut-être de Nout qui l'aide à accomplir son périple nocturne. 

Ouadjet. 
Neith. 
Un faucon et Tithoes. 
La couronne de Tithoes laisse jaillir la cohorte de démons qu'il dirige. 
Vautour, faucon, ibis, crocodile et bélier. 
Je ne sais pas si Bes et l'uraeus sont comptabilisables. 
Un empereur romain ? 
Janus ? 
Le dieu Nil et sa parèdre Euthenia. 
Les petits enfants sont 16. 
Ils symbolisent la hauteur idéale de la crue, 16 coudées. 
Hercule cueille la pomme d'or dans le jardin des Hespérides. 
Dionysos enfant ? 
Peinture extraite d'une tombe de la nécropole de Wardian, une des nécropoles d'Alexandrie. Elle date du IIème ou du IIIème siècle après Jésus-Christ. 
Saqieh, les boeufs actionnent une roue pour tirer de l'eau. 
Dans la même tombe, un oiseau Ba se rapproche plus du style égyptien.
 Quoique... 
Motif en verre.
Il est en fait extrêmement petit. 
Aion Chronos. 
C'est un lion ailé à pattes de bouc. 
Il tient un sceptre, des clés et des serpents. 
Sarcophage arborant la scène d'Ariane à Naxos.
Elle est surprise dans son sommeil par Dionysos et son cortège. 
A droite, c'est Hypnos, le dieu du sommeil. 
Le jardin du musée est aussi un lieu d'exposition.
 Au fond à gauche, on voit une colonne et deux porches. 
Ils font partie du temple du dieu crocodile Pnéphéros, initialement à Théadelphie, dont voici la chapelle. 

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.