Les tombes de Bannentiu et Djed-Amun-Iuf-Ank

A Bawiti/Qasr Selim, oasis de Bahariya (ou Bahariyah)...

Djed Amun Iuf Ankh

26ème dynastie. 
L'entrée de la tombe, en contrebas. 

Zed (ou Djed) Amun Iuf Ankh est un nom théophore "Amon a dit qu'il vive" ou "il vivra". 

 

Toutes les scènes convergent vers le fond où se trouve une stèle.
 A droite de cette stèle, Deesipeken, la femme du défunt, est en prières. 

Sa tenue donne lieu à deux interprétations différentes. 
Certains disent qu'elle n'est pas égyptienne.

D'autres pensent qu'il s'agit non pas d'une robe mais d'un châle, connu depuis le Nouvel Empire mais qui d'ordinaire ne se porte pas ainsi, d'où l'impression d'étrangeté. 

Ce châle deviendra à l'époque tardive celui porté par les déesses, avec le noeud (dit noeud d'Isis) entre les seins. 

A gauche de la stèle, le fils du défunt devant une table d'offrandes.
 Il est entre des colonnes en forme de papyrus et de lys. 
Ces colonnes peintes semblent tenir le plafond de la tombe. 
Cortège funéraire, suivi par... 
...2 fils d'Horus. 
Devant, Douamoutef. 
Derrière, Qebesenouf. 
"Hotep di Nysout" (fasse que le roi donne). 
Suite de la procession d'offrandes. 
Hapy ? 
Encore la procession. 
Je ne sais pas ce qui est arrivé au visage de celle-ci. 

Bannentiu

Première salle à piliers, à droite (partie est du mur sud), Anubis et Iunmutef (voir photo suivante)... 
... conduisent le défunt (tronqué sur la photo) vers Amon-Rê ...
... et Harsiésis.
 
Puis se trouvent les emblèmes d' Oupouaout, Horus, Apis, Rê-Harakhti et Khonsou.
Ils forment une série de 6 avec celui de Nefertoum, représenté sur la photo suivante.  
A côté (mur est), Isis... 
...et Nephthys éventent le fétiche de Nefertoum. 
Sur une hampe, un lotus couronné de plumes. 
Toujours mur est, Osiris et Harsiesis regardent une momification. 
Sous le Behedety, Anubis est penché vers la momie.
 Elle est allongée sur un lit en forme de lion. 
Le Ba vole au-dessus du défunt.
 Les 4 vases canopes sont sous le lit.
 Une curiosité, plusieurs fois présente dans cette tombe, la tête d'Anubis est blanche. 
En dessous, Isis et Nephthys entourent la momie, sous le signe du ciel. 

On trouve couramment de longues séries de dieux sur les murs des tombes et temples de cette époque, à Bahariya et dans les autres oasis.

 
Mur ouest, Atoum et Isis. 

Puis Khepri et Hekaou d'après Porter et Moss (j'y verrais volontiers Ha, le dieu du désert). 
Puis Sekhmet et Mendes. 
Mur nord (partie ouest), Isis, Horus, Neith, Mout et Meret... 
...devant la barque du soleil. 
Meret a un bouquet de papyrus sur la tête. 
En bas, des singes acclament la réapparition du soleil. 
Peut-être des hamadryas, les singes adorateurs du soleil levant, ou peut-être l'ogdoade d'Hermopolis. 
La barque est tirée par des chiens noirs et par des divinités que je ne connais pas. 
Une autre Meret en adoration. 
J'aurais aimé qu'elle porte des lys sur la tête, pour représenter la Haute-Egypte, par symétrie. 

Sur la proue du navire, un enfant tient les sceptres royaux. 

Les occupants de la barque. 
Horus armé de sa lance est prêt à repousser les assauts des forces du néant, en particulier ceux d'Apophis. 
Thot sous forme de babouin présente l'oeil oudjat (symbole de plénitude), surmonté de la plume de Maât.
 Derrière, le disque solaire, Shou (?) et Horus. 
Dans le disque, une déesse lionne joue du sistre pour un faucon solaire.
 Une lionne, Thot et Shou... 
Bon sang mais c'est bien sur, le mythe de la lointaine ! 
L'inondation est donc directement mise en relation avec le cycle nocturne du soleil.
 L'apparition de l'inondation (rythme annuel) et celle du soleil (rythme journalier) sont deux représentations de l'équilibre du monde et de la perpetuelle lutte victorieuse contre le chaos. 
La barque se trouve sur le hiéroglyphe du ciel.
 Elle est portée par Shou et par 4 divinités, probablement les "piliers du ciel". 
A l'opposé de la barque solaire (mur nord partie est), une scène lunaire. 
Isis et Nephthys entourent la lune. 
Elle aussi est soulevée dans le ciel. 
L'ogdoade, représentée comme 4 couples de serpents. 
On peut imaginer que le mur gauche est influencé par la cosmogonie d'Héliopolis et le droit par celle d'Hermopolis. 
Un serpent de l'ogdoade. 
Ce n'est pas facile à voir,
 il y a un enfant dans le disque lunaire. 
Sur un des 4 piliers : c'est une très mauvaise photographie, mais c'est la seule que j'ai d'une déesse avec un hérisson sur la tête. 
Porter et Moss l'appellent Ab'aset' . 
La salle du fond.
 
Mur sud (partie est), une scène très proche de celle vue dans la salle à piliers.
 Encore une fois, Anubis a la tête blanche.
Mur sud (partie ouest), le dieu du désert, Ha, protège avec sa lance.
 Les oasiens qui vivent pratiquement au milieu du désert n'éprouvent pas la même répulsion pour lui que les habitants des rives du Nil.
Ha, et même Seth, dieux du désert, ont donc souvent droit à des représentations positives, comme celle-ci.
Mur nord (partie ouest), offrande à Osiris et Isis...
... par le défunt (mur ouest), suivi d'une longue procession de dieux, Hathor, Anubis.
Isis, Harsiesis.
Nephthys, Horus-Anubis, et Hatméhyt.
Mur nord (partie est), pesée du coeur devant Osiris suivi d'Isis.
 Ammit la dévoreuse attend un hypothétique repas.
Le coeur est comparé à Maât par Horus et Anubis (mur est).

Références


"Porter and Moss" numéro 7.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.