Dachour et Meidoum

La pyramide rouge.
Le pyramidion récemment reconstitué et le bas du revêtement.
Le souci du détail dans le revêtement. 
En cas de défaut, l'aspérité est enlevée...
... et remplacée, comme le montre la flêche.
L'impressionnante voûte en tas de charge de la salle funéraire.
Drovetti... 
Il est vraiment passé par là mais est-ce bien lui qui a gravé son nom ?
La roche creusée pour servir de caveau.
On voit aussi l'aboutissement de la galerie creusée par des pillards.
Vue depuis le sud.
La pyramide rhomboidale.
Agencement des pierres et du revêtement.
Une petite pyramide annexe, ayant servi à enterrer une fille de Snéfrou.
Temple funéraire, au sud. 
Stèles, autel en forme du signe Hotep. 

Meidoum, de loin.

 

Reliefs dits "pastereliefs". On creuse puis on remplit avec une pâte de couleur. Ils sont au musée égyptien de Munich et proviennent du mastaba de Nefermaat, un fils de Snefrou.

Ce mastaba a aussi donné les fameuses oies de Meidoum, une des stars du musée du Caire.

Références


Die Pyramiden Ägyptens - Monumente der Ewigkeit, catalogue de l'exposition du château de Schallaburg (Autriche), 2004.
Les photographies prises lors de cette exposition sont accompagnées de la mention "Schallaburg" et du nom du musée ayant prêté la pièce.
Guide Bleu Egypte, chez Hachette.
Commentaires donnés lors de la visite de Saqqara par Richard Lebeau en Novembre 2002.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.