Le temple de Deir el Hagar dans l'oasis de Dakhla

Le temple de Deir el Hagar (ou Deir el Haggar) , le "monastère des pierres" a été construit sous Néron, Vespasien, Titus et Domitien. 

Vue sur la porte dans le mur d'entrée: le temple est plus bas que le sol moderne. 

Des yeux oudjat pour Min-Rê et Mout. 
Voir aussi le faucon Horus sur son piedestal et plusieurs graffiti.
Des offrandes pour Amon à tête de bélier et Maât (peut-être).
Allée processionnelle.
Mur de briques, côté interne. 

Un motif copte ? Pas du tout ! 
Le barbu qu'on pourrait prendre pour Jésus a des cornes de bélier. 
Barbe, cornes, caducée : voilà Amon (ou plutôt Ammon) pour un grec, avec des similitudes avec Hermès.
Sont aussi représentés un bélier (autre forme d'Amon) et un babouin lunaire, rappelant peut-être Thot.
Sur ce mur, nous voyons donc le mélange des 2 cultures qui s'est opéré en Egypte.

Le temple, murs bahut.
Des rekhyt. 
Voir les motifs des corbeilles et des plumages.
Sur ce mur, les corbeilles sont supportées par des "lys".
Sur l'autre, ce sont des papyrus. 
Toujours la dualité Haute Egypte-Basse Egypte.
On entre dans la cour, qui donne dans la salle hypostyle via un portique (porte de Titus).
Sur un montant, Thot verse une libation.
Horus fait de même de l'autre côté.
Thot et sa parèdre...
...Nehemètâouay (Nehem'awat).
Sur le montant gauche, une déesse avec une étoile accompagne Khnoum.
Au-dessus, offrande d'un collier à Amon (?) et Hathor (sans aucune garantie).
Mur gauche, offrande des champs à Amon, Mout et Khonsou.
Il s'agit ici de l'écriture ptolémaique.
Les hiéroglyphes utilisés pour écrire "Khonsou" ne sont pas les habituels.
Le premier signe, les deux lions couchés accolés, peut se lire Xns.
On lit donc Xnsw pa(A) xrd, qu'on pourrait énoncer "Khonsou Pekhrad", c'est à dire Khonsou l'enfant.

Ce pharaon (Titus toujours ?) a une allure curieuse.
Entrée dans le vestibule, porte de Vespasien, un lion est représenté sur chaque montant.
Le sanctuaire.
Pour Porter et Moss, il s'agit d'une scène d'offrande de fleurs à Seth et Nephthys. 
Pas évident... 

Le plafond astronomique est tombé. 
Cela permet de l'admirer à la lumière.

Regardons cela, de gauche à droite et de haut en bas.

Un emblème de faucon et Sothis sont dans une barque.

Nout surplombe toute la scène.

En dessous se trouve toute une litanie de dieux : Shou, Tefnout, Geb, Nout, Osiris, Thot, Isis, Nephthys, Hathor.

En haut, des décans ?

En bas, un disque solaire avec un oeil Oudjat puis le début de la litanie précédente (Montou, Atoum, Shou).

 

Un babouin hamadryas salue le soleil levant représenté sous la forme d'un scarabée, dans un disque solaire, dans une barque.

En dessous, un taureau (la constellation du taureau ?), un scarabée ailé qui pourrait représenter la direction d'un vent, puis Hathor.

Amon et Khonsou sont sur une barque et se tiennent la main.

En dessous, c'est Atoum, dans un disque solaire, qui est sur une barque.

 

2 petites barques portent 2 disques solaires qui contiennent un enfant et un singe.
La barque solaire tirée par des chacals.

Opet, Toutou et un dieu non identifié.

Opet suit l'Hathor que nous avons vue précédemment.

Références


"Porter and Moss" numéro 7.
Nouveau dictionnaire de mythologie égyptienne, d'Isabelle Franco.
Polycopié vendu au musée de Khargha et abordant les oasis de Khargha et Dakhla.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.