Le temple d'Hatchepsout à Deir el Bahari

Vue générale du cirque de Deir el Bahari. 

La première terrasse du temple d'Hatchepsout

 

C'est un endroit que les guides montrent rarement.
 Il est vrai que les reliefs sont fragmentaires, cependant quelques scènes sont très belles.

 Partie gauche, une procession, très similaire à celles de la chapelle d'Hathor et de la troisième terrasse. 

Partie droite, oiseaux.
C'est un détail d'une chasse dans les marécages. 
Un héron ? 
Un très beau relief. 
Un oiseau tient un poisson dans son bec. 
Quelques restes de polychromie. 
Un jeune veau. 

La deuxième terrasse du temple de Deir el Bahari

 

L'expédition au pays de Pount, des maisons sur pilotis. 

Le chef et sa femme. 
Beaucoup de moulages... 

Un poisson. 
Chapelle d'Anubis (celle de la seconde terrasse).
Une silhouette martelée et une nébride.
De nouveau. 
Rê et une déesse entourent un énième martelage. 
Scènes de la théogamie, annonciation par Khnoum. 
La reine Ahmès (la mère d'Hatchepsout) est conduite à la salle d'accouchement. 
Notez son ventre rebondi. 
Les couples Ka/Hemouset pouponnent l'enfant.
 A droite, des génies du Nil en porteurs d'offrandes. 
Gros plan, j'espère un peu plus lisible. 
La chapelle d'Hathor est en cours de restauration. 

Une image d'Hatchepsout en homme.
Le roi, c'est Horus, donc il est masculin. Pourtant, à Deir el Bahari, la féminité n'est pas toujours niée dans les textes (suffixes féminins).

Hatchepsout porte la couronne Atef.
Cette couronne provient des rois des 9ème et 10ème dynasties à Heracléopolis. Elle a été empruntée au dieu Herishef.

Une très longue procession. 
On la retrouve quasiment à l'identique (mais en moins bien conservée) aux première et troisième terrasses. 
 
 
 
 
 
Barques. 
Une très jolie scène, la vache Hathor lêche la main du roi. 


 
 
 

La vache pousse un roi devant elle pendant qu'un autre tête.

La troisième terrasse du temple d'Hatchepsout 

 
Tête d'un colosse d'Hatchepsout. 
Colosse osiriaque complet. 
Bien remarquer les sceptres. 
Les 2 osiriens sont classiques mais ils sont accompagnés d'Ankh et Ouas, signes solaires. 
Ces colosses sont d'ailleurs à la portée des rayons du soleil et visibles de tous, ce qui est là-aussi inhabituel. 

 

  Plusieurs explications, à peu près compatibles entre elles:
- En mourant Hatchepsout devient Osiris, mais seulement provisoirement car elle est destinée à devenir Rê.
- Le roi donne la vie aux hommes.
- Hatchepsout montre qu'elle a tous les pouvoirs et s'affirme donc face aux prêtres.
Chapelle. 
Le fond de la chapelle centrale, avec un jeu de miroir obligeamment réalisé par un gardien. 
Les deux montants. 
Le linteau.
L'intérieur. 
La cour de la troisième terrasse. 
Nom d'Horus. 
Divinité nilotique. 
Le roi. 
Dans une niche, scènes d'offrandes. 
 
De nouveau la même procession. 
 
 
 
 
 
 

Horus sur un sekheh, stèle en calcaire provenant de Deir el Bahari et datant probablement du rêgne d'Hatchepsout (Schallaburg/Bruxelles).

On remarque le hiéroglyphe du ciel au-dessus, le sceptre Ouas à gauche.

Il est possible que ce soit la partie supérieure d'un montant de porte, côté droit, qui ait été ultérieurement transformée en stèle.

La tombe de Montouhotep 2

 

 

Quelques reliefs provenant du musée égyptien de Munich.

 

 

Trouvé dans les environs du monument de Montouhotep 2.

Calcaire avec des restes de peinture.

Si je comprends bien le catalogue, la femme serait une personne royale (reine, princesse), originaire du Sud (Nubie).

Le mouvement du bras de l'homme est assez curieux et assez éloigné des postures classiques traduisant la tendresse au sein du couple.

En se promenant dans les collines, on obtient de très belles vues du temple d'Hatchepsout et des autres monuments de Deir el Bahari.

Références


Guide Bleu Egypte, chez Hachette.
La Vallée des Rois, éditions Gründ.
Cycle de conférences d'Isabelle Franco, Chatou, 2002-2003.
Cycle de conférences d'Isabelle Franco, Chatou, 2003-2004.

Die Pyramiden Ägyptens - Monumente der Ewigkeit, catalogue de l'exposition du château de Schallaburg (Autriche), 2004.
Les photographies prises lors de cette exposition sont accompagnées de la mention "Schallaburg" et du nom du musée ayant prêté la pièce.

Conférence "Hatchepsout" par Christiane Desroches Noblecourt, Septembre 2002.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.