La tombe de Pached à Deir el Medineh

Dans la littérature, le nom du défunt s'écrit Pached ou Pashedou ou Pachedou ou Pashed...
Par un passage bas voûté, on aboutit à une salle rectangulaire.
L'entrée est au milieu d'un des petits côtés.
 
Le passage bas est décoré de 2 représentations d'Anubis couché sur la tombe.
Le flagellum est en lien avec Osiris (commentaire emprunté au site web Osirisnet de Thierry Benderitter, voir Références).
Juste à droite en entrant, le défunt agenouillé boit de l'eau.
Le palmier doum est associé à Min.
Gros plan.
Sur le mur à côté (à gauche en entrant), le défunt prie une succession de dieux.
Voir aussi l'enfant, fille ou petite-fille du défunt (mieux visible sur une photo précédente). 

Premier dieu de la série, Rê-Horakhty. 

Atoum le maitre des 2 terres qui habite à Héliopolis, le grand dieu.
Khepri.
Nous avons ainsi successivement vu les 3 formes solaires.
Khepri incarne les transformations, le devenir du soleil nocturne.
Le résultat de la transformation, c'est Rê-Horakhty.
Rê vieillit, il devient le soleil du soir, Atoum.
Mais Atoum est bien plus que cela, il est le démiurge. 
Il crée lui-même les éléments qui lui permettront de passer l'épreuve de la nuit pour devenir (verbe Kheper) un nouveau soleil (Rê) à l'aube suivante.
Ptah maitre de la Maât, suivi d'un pilier djed avec coiffure solaire, cornes de bélier et sceptres.
Ils suivent les 3 aspects solaires mais sont, eux, liés au domaine chtonien, à Osiris.
Ces aspects solaires et chtoniens réunis sont la garantie de la continuité du monde et plus simplement, de la renaissance du défunt.
Revenons à l'entrée.
Juste à gauche, la déesse du sycomore (probablement Nout) offre de l'eau et du pain. 
Les 2 scènes de l'entrée présentent donc 2 arbres liés à 2 divinités, Nout et Min, incarnant ici les principes féminin et masculin.
Au dessus de l'entrée, Ptah-Sokar-Osiris (Sokaris). 
 Tout concorde à démontrer que Pachedou a recouvré ses moyens et est prêt à sortir au jour: le lieu (la porte d'entrée ... est aussi la porte de sortie), la barque (symbole du mouvement), l'oeil oudjat (symbole de plénitude).
Sur le mur de gauche, le père de Pashed, sa mère et ses frères dans l'attitude de la prière. 
Un faucon, lui aussi avec le flagellum en relation avec Osiris.
Il fait partie d'une série de rites d'initiation du Livre des Morts (transformation en hirondelle, en faucon d'or).
Il incarne le désir du défunt de se transformer en un dieu afin d'acquérir sa puissance et d'être invicible dans les épreuves de l'au-delà. 
Intéressons-nous maintenant aux scènes sur les 2 côtés de la voûte.
Pour situer, le petit homme en prières est à côté de la barque de Sokaris.
Osiris, puis Thot le maître des 8.
Hathor qui habite à Ouaset (Karnak), puis Rê-Horakhty.
Neith la grande, la mère du dieu, puis Serket. 
Anubis et Oupouaout. 
En face, Osiris-Ounnefer, Isis...
... Nout et Noun...
...Nephthys et Geb...
... Anubis et Oupouaout.
La magnifique scène du fond.
Osiris-Ounnefer est assis devant la montagne de l'Ouest. 
Sous ce fronton, il ne reste rien du sarcophage d'Inherkaou, sarcophage qui avait été creusé directement sur place, dans le calcaire.
Détail, l'"osiris Pached" prie, un oudjat tient un braséro.
Une divinité présente un autre braséro.
Allusion à la "formule d'allumer la torche" du Livre des Morts ?
Voici deux scènes qui se répondent, sur les murs latéraux.
A gauche en bas, une barque avec le défunt et sa femme Nedjembehdet.
A droite, les mêmes, toujours sur une barque.
Mais maintenant, ils s'éloignent de l'Ouest.
Tranquillement installés sous  un dais, ils ne sont plus momiformes mais sont revêtus de leurs plus beaux atours pour "sortir au jour".

Références


La Vallée des Rois, éditions Gründ.
Sur le site Web Osirisnet  (voir  Mes sites préférés) , la symbolique de certaines de ces représentations est plus détaillée.
Cycle de conférences d'Isabelle Franco, Chatou, 2003-2004.
Le livre des morts des anciens Egyptiens, Guy Rachet.
Dossiers d'archéologie "les artistes de pharaon", avril 2002.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.