Le temple de Deir el Medineh

Les voyages organisés qui passent par Deir el Medineh montrent le plus souvent les tombes de Sennedjem et Inherkaou, plus rarement celle de Pashedou et ignorent quasiment systématiquement le temple d'Hathor, d'époque ptolémaique, qui se trouve de l'autre côté du village des artisans.
Pourtant, ce temple récemment restauré mérite une visite, pour la qualité de ses reliefs et l'interet des thêmes abordés.
 

A l'extérieur

Ne pas oublier de faire le tour du temple, on découvre alors plusieurs scènes interessantes. Relief d'époque romaine : offrande d'un vase d'essence balsamique ("sphinx-ointment jar")  à Tjenenet et Râttaouy.
Offrande de Maât à Hathor ... et Maât (dixit "les dossiers d'archéologie").
Le roi Ptolémée IX (Philometor Soter 2) offre du lait à un enfant sur les genoux d'Hathor. 
Maât lui insuffle la vie. 
Ici, c'est Amon qui donne la vie à l'enfant et la reine (Cléopatre 3) qui lui offre des fleurs.
L'enfant lunaire sur un sema-taouy est peut-être Harsomtous, "Horus sema-taouy", une forme d'Horus enfant, fils d'Hathor.
Le sema-taouy souligne son lien avec la permanence de la fonction royale: Harsomtous préfigure le futur pharaon qui remplacera l'actuel.

Les vestibules

Il s'agit de 2 salles seulement séparées par des " murs bahut".
Ptolémée VI Philometor offre un "sphinx-ointment jar"  à Maât.
Sur des colonnes sont évoqués Imhotep et Amenhotep fils de Hapou (pas de photographie).
Un chariot en forme de naos contient une barque sur laquelle se tient la vache solaire Hathor. 
Le roi l'encense.
En haut, de l'encens et une libation pour Osiris Ounnefer, Isis la grande, Horus et Nephthys. 
Le mot "Ounnefer" est dans un cartouche, curieux.
Horus est peut-être Hornedjitef (Harendotès en grec), "Horus qui prend soin de son père".
Il incarne la vie issue d'Osiris, vie qui aide ce même Osiris à renaitre et crée ainsi un cycle.

En bas, l'offrande des champs pour Amon-Rê, Mout la grande, Khonsou, Montou et Tjenenet. 

Les salles du sanctuaire

Le sanctuaire d'Amon-Sokaris-Osiris (salle de droite).
Sur plusieurs photographies, le jugement dans l'au delà.
On commence par la confession négative devant Maât.

En fait, il y a 2 déesses Maât, une devant le défunt et une derrière.
On trouve le terme "salle des 2 Maât" dans la littérature. Etonnant, comment envisager que la notion d'ordre, de justice, puisse exister à plusieurs exemplaires ?

Il pourrait s'agir d'un jeu de mots, le pluriel de Maât, "Maaty" signifiant aussi "de la Maât", donc "la salle de la Maât".

La pesée du coeur, dite psychostasie, même si notre notion d'âme n'est pas applicable aux Egyptiens.

La pesée est surveillée par Harsiesis (Horus fils d'Isis) et Anubis. 
Le coeur à gauche, la plume de Maât à droite.
Au dessus de la balance, un babouin (représentant Thot) et 2 briques d'accouchement personnifiées (Meskhenèt). 

Thot note le résultat. 
A coté d'Amit (la dévoreuse) et des 4 fils d'Horus sur leur fleur de lotus, le curieux personnage a fait l'objet d'une recherche d'identité poussée afin d'arriver à un consensus : Harpocrate.
Pour que la scène soit complète, voici Osiris sur son trône, avec sa nébride.
Il est probablement représenté sous un dais, on voit un poteau derrière lui.
Dans la même salle, le roi encense...
... Anubis qui soulève la lune.
Il s'agit probablement d'un prêtre masqué jouant le rôle du dieu.
C'est un rite que je ne connais pas.
Derrière, on trouve Min, l'emblème de Nefertoum debout, celui d'Horus et enfin des signes de vie portant des enseignes de chien (ou chacal, Anubis ou Oupouaout).
Suit une barque sacrée dédiée à Sokaris. 
En dessous, erection de l'emblème de Nefertoum.
La tête de faucon sur le "dôme" de la barque est typique de Sokaris.
A la proue, la traditionnelle tête de gazelle est accompagnée par celle d'un bovidé. 
On remarque aussi de petits faucons regardant vers la proue. 
Le bélier d'Amon, à quatre têtes. 
Ces têtes regarderaient les 4 points cardinaux.
Autre hypothèse, il s'agirait du bélier de Rê, représenté avec 4 têtes de béliers de Smendès.
Une photo plus récente, la restauration a ravivé les couleurs. 
Salle Nord, sanctuaire d'Amon-Rê-Osiris (salle à gauche en arrivant).
Le roi Ptolemée VI Philometor surmonté d'un faucon fait une offrande à toute une série de divinités.
Amon et une déesse à tête de vache qui pourrait bien être Methyer (Mehyt-Ouret).
Hathor, Amon maitre des 2 terres, Maât et Isis. 
Le même mur, quelques mois plus tôt.
Les échafaudages ne sont pas d'époque, ils ont servi à la restauration alors en cours. 
Toutes les scènes parlent de donations pour le roi.
Hathor donne de nombreuses fêtes Sed, Maât des millions d'années en paix et Isis donne joie et santé.
"Puisses-tu donner la royauté toute entière, Atoum" paroles dites par Mehet-Ouret, la grande, née des dieux.
L'autre mur, Osiris, Nout et Isis.
Une belle Nephthys.

Références


Dossiers d'archéologie numéro 272.
Nouveau dictionnaire de mythologie égyptienne, d'Isabelle Franco.
Un grand merci aux membres du forum d'Egypte Eternelle pour leur aide précieuse dans l'identification d'Harpocrate, Methyer et la traduction des inscriptions.
Cycle de conférences d'Isabelle Franco, Chatou, 2004-2005.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.