Les escaliers et le toit du temple d'Hathor à Dendera

Lors de la "Fête du Nouvel An", la statuette d'Hathor était montée en procession sur la terrasse pour être réanimée par les rayons du soleil. 
Les scènes qui décorent l'escalier représentent cette procession. 
Porteurs d'emblèmes. 

A la descente, prêtres portant chacun un naos.

Avant d'arriver en haut de l'escalier, une porte donne accès à 3 salles en enfilade.
1ère salle : Osiris se relève.

On retrouvera ce cycle complet dans la dernière salle.

2ème salle, curieux personnage.

Enroulé sur lui-même.
 

Un défilé de personnages étranges, une déesse à tête de serpent puis un homme-oiseau sur des crocodiles.

Une lionne (avec des oreilles de lièvre ?), puis un lion (?)

Une lionne protégée par une sorte de bulle, puis un babouin, ou un faucon.

Ils ont tous un couteau. Probablement des génies.

3ème salle. Osiris se relève.
 
 
 

Peut-être une représentation des rites du mois de Khoïak.

 

Ici Osiris est remplacé par un scarabée ailé : Le lien entre Osiris et Rê est fait.
Sur la terrasse, plusieurs chapelles dont une contient le fameux "zodiaque de Dendera".
Il s'agit d'une réplique, l'original est au Louvre.
Les pharaons changeaient si souvent à cette époque que les cartouches étaient laissés vides ou contenaient l'expression générique "Per AA" (la grande maison <=> le palais <=> le roi), expression qui a donné le mot pharaon.

Revers du pylône, vu depuis la terrasse. Soulever le ciel.

 
Le motif autour de la corniche.

Sous la corniche, une tête d'Hathor posée sur le signe de l'or.

Elle est éventée par Maât (?) ailée.

 

Au dessus, une autre tête de Maât sous un soleil ailé.

 

Voir aussi les Khekherou.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.