L'intérieur du temple d'Hathor à Dendera

La salle hypostyle.
Colonnes hathoriques, dont le haut ressemble à un sistre où figure une représentation d'Hathor allaitant le pharaon.
Au plafond, une représentation de Nout avalant le soleil le soir pour l'enfanter le matin.
La tête est une représentation de Dendera illuminée par les rayons du soleil.
Les autres figures sont des constellations astronomiques.
 

Quelques scènes en bas des colonnes.

 
 

Passons dans d'autres salles.

Un Horus à tête de lion.

Une échelle en fer a été rajoutée pour atteindre cette représentation. 
2 Maât ailées donnent le souffle de vie. 
Au milieu, peut-être une représentation du temple de Dendera. 
En haut, tête hathorique surmontée d'un sistre, comme les chapiteaux du temple. 
En dessous, une construction dans laquelle se trouve une déesse solaire à cornes de vache : Hathor. 
Le temple est surmonté par le Behedety, l'Horus d'Edfou.
En bas, à gauche et à droite, plusieurs divinités, dont certaines sont assises sur un pilier Djed.

La crypte


Une image composite de menat et de sistre-porte (sekhem). 
Le bourrelet de perles est remplacé par un collier ousekh, le lien avec le contrepoids se fait via 4 sistres sekhem. 
Remarquer la petite barque solaire.
Le collier ousekh.
 
Un serpent émerge d'un lotus porté par une barque.
Un roi-enfant (ou le dieu Ihy) présente un sistre à un faucon solaire.
 
Une scène particulièrement énigmatique.
2 "trucs" en forme de concombre, émergeant d'un lotus, sont soulevés par 2 hommes. 
A l'intérieur de chaque "concombre" figure un serpent.
Un des serpents est aussi soulevé par un pilier djed...

...L'autre par un personnage qui pourrait être Heh ou Atoum.

Une des salles autour du sanctuaire reprend les mêmes représentations que cette crypte.

 
Cette salle a bénéficié d'un traitement qui a fait ressortir les couleurs.
 
 
 
 
 

La Ouabet


La "Ouabet", "salle pure" est précédée d'une cour non couverte.
Le pharaon "frappe la balle" (ou la boule ?) devant Hathor.
Cette balle représenterait l'oeil de Seth. 
Une façon de combattre le désordre. 
Le plafond.
Nout avale le soleil le soir et l'enfante le matin suivant.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.