Djebel Silsileh, spéos d'Horemheb, grande galerie

A l'intérieur, commençons par les scènes dans les entrées, de gauche à droite (du sud au nord).

Elles sont postérieures à Horemheb. 

Les temples étaient toujours construits en commençant par le sanctuaire puis en allant vers l'extérieur.

Si la rêgle est difficile à appliquer quand il s'agit de creuser un spéos, elle l'est pour la décoration. Les successeurs d'Horemheb ont imprimé leurs marques là où il restait de la place, par exemple dans ces petits corridors d'entrée...qu'ils ont d'ailleurs rajoutés.

Chapelle de Panehesy, le scribe Panehesy lève les bras devant les statues du fond de la chapelle.

Une petite série difficilement localisable.

Thoueris ?
D’après le chrono c’est forcément très proche de Panehesy.


Une vache portant le collier menat et une  femme.
C’est le même coin aussi.

Stèle : Merenptah, Isisnofret, Sethi-Merenptah et un gouverneur sont devant Amon-Rê et Ptah. 

Cartouche d'Isisnofret.

Reste de stèle, Sethi 2 devant Amon, Mout, Khonsou.

Le texte date de l’an 2 du rêgne.

Cette inscription en haut de mur est en hiératique et date de Ramsès III (an 5). 

La scène en dessous (non photographiée) représente Ramsès III offrant un bouquet à Ptah et Sekhmet.

Remarque : la même photo prise en 2000 (vue dans un des livres cités dans les références) montre des trous sur le mur, qui n'existent plus en 2007.

Ramsès III offre de la nourriture à Sobek (effacé) et Hathor.

Et de nouveau un texte hiératique au-dessus.

Regardons maintenant le "revers" de la façade, histoire de garder le plus beau pour la fin.

Horemheb offre des papyrus à Thot et Hathor.
La déesse Hathor, avec une jolie perruque. J'y reviendrai ultérieurement.
 
J'ai oublié de prendre la scène ou Horemheb offre des papyrus à Chepes et Nehemet'awat.

J'en ai retrouvé un bout :-) sur une photo prise depuis le sanctuaire : Chepes.

Manque aussi la stèle où figurent Ramsès II, sa femme Isisnofret (la mère de Merenptah) et leur fille Bentanta.
Entre 2 ouvertures, une succession verticale de jolies scènes :
- Siptah offre la Maat à Amon-Ré et Ptah.
- Yiu, ambassadeur, commandant des troupes, agenouillé devant Sekhmet et Nefertoum.
Encore en dessous :
- Un texte de la 4ème fête sed de Ramsès II.
- Merenptah, suivi de Huy (un fils de Khaemouaset), devant Amon-Ré.
Ramsès 2 adoré par un scribe royal.
 
Inscriptions en hiératique : en l’an 5 de Ramsès III,
venue solennelle du scribe royal et directeur du trésor royal de Ta Hout (Medinet Habou), Sethemheb.

Il dirige une expédition de 40 bateaux, 2000 hommes dont 300 carriers pour rapporter des blocs de grès nécessaires à la construction du temple de millions d’années du roi.
Juste en dessous, une stèle rajoutée ultérieurement par Merenptah.
Merenptah suivi par un officiel devant Amon-Ré, Montou, Sobek et Hathor.
Encore en dessous, Panehesy est agenouillé devant un hymne à Amon-Ré.
Statue du vizir Khay.
Continuons, dans le sens contraire des aiguilles d'une montre.

 
6 statues. Ce sont de gauche à droite :
- Panéhésy
- La déesse Maât
- Amennakht
- Une chanteuse d’Hathor
- Ptah
- Ray (chanteuse de Ré).

A cet endroit, dieux et particuliers sont placés côte à côte.
Stèle, Ramsès II et Khaemouaset devant Ptah et Amon-Rê.

Le texte parle de 4 fêtes sed.
Statue de Ramsès II.
Stèle avec Merenptah, Isisnofret et Panéhésy. 
Offre de Maât à Amon-Rê et Mout.
 
Jolie coiffe : un modius sur lequel se trouvent un serpent et un vautour, les 2 déesses tutélaires Ouadjet et Nekhbet.
Siptah offre un bouquet à Amon-Rê.

Il est suivi de Bay, gardien du sceau. 
En dessous, Horemheb est debout sur un char et tire à l’arc.
L'arc est assez peu visible, la roue du char encore moins.
 
Tout en haut de ces mêmes scènes, une bande de texte (avec cartouche) est "surimprimée" sur les Khekherou.
Et voici ce qui constitue probablement le chef-d'oeuvre du spéos.
En guise d'apéritif .... Horemheb et Amon-Ré sont debouts sur un ennemi.

Juste à droite, les pieds appartiennent à un certain Pahekakhaou.
En dessous, d’autres prisonniers noirs, ce qui s’explique par la scène suivante.

Défilé d'Horemheb, sur tout un pan de mur.
 
Horemheb sur son siège à porteurs.

Allez, encore une !
 
Il s’agit d’un défilé de la victoire.

Le roi revient d’une expédition au pays de Koush.


Il exhibe ses prisonniers.
Position peu confortable....
 
Devant Horemheb, des soldats, des officiels et d'autres prisonniers.
Musicien, avec un curieux vêtement, ou ustensile.
Oserais-je dire que dès cette époque, " jouer du pipeau" était un signe d'exagération :-)  ?  
 
Des soldats balayent le sol avant le passage du Grand Homme.
N'oublions pas les faucons encadrant le signe de la fête sed...
... et en dessous de cette grande scène, d'autres captifs nubiens.
Un autre magnifique tableau sur le mur d’à côté : La déesse Taouret allaite le pharaon, en présence d’Amon-Ré, Khnoum et Sobek, seigneur du Gebel Silsileh.
Ainsi finissons-nous cette galerie en beauté.
Reste le sanctuaire….

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.