Djebel Silsileh, spéos d'Horemheb, le sanctuaire

Dans le vestibule, Horemheb offre encens et libation à Mout et Amon-Rê.

De l'autre côté, Horemheb offre un vase et un bouquet à Rê-Horakhty et Iousaas.

Le soleil qui se trouve au dessus du roi est partiellement entouré de signes Ankh.

Une reminiscence amarnienne ?
 
2 registres sur ce mur (la porte est juste à gauche).

En haut, Osiris et Sopet.
En bas, Horus et Isis-scorpion.
On peut apercevoir des restes de dessin sur la coiffure : Des petites boucles ?

Peut-être un motif de plumes composant une coiffe..
Sur un des murs principaux, 3 registres montrant chacun 12 divinités assises.
Parmi elles : Isis, Horus, Sokar, Atoum, Geb, Bastet, Oupouaout, Repyt, Thot,  Horus, Hathor, Anubis.

Satet et Nephthys.
En dessous, le texte est une dédicace d'un "surveillant de tous les travaux du roi" dont le nom a été martelé.
Legrain pense qu'il pourrait s'agir de Maya, un personnage très important sous Toutankhamon, Ay, puis Horemheb.
Il est connu pour sa tombe à Saqqara, située juste à côté de celle qu'Horemheb avait fait construire avant d'être roi.


Sur l'autre grand mur, les divinités sont debouts, sur 2 registres.

Parmi elles : Amon,  Mout, Min, Atoum, Montou, Onouris...
... Ptah, Sekhmet, Thot...
...Nephthys, Satet.
Sopet.
Un beau portrait de la déesse Hathor.
 
Elle porte une perruque à volants, comme sur un des piliers de la galerie.


Cette coiffure est une codification  érotique propre à la déesse Hathor.
Autre mur, 2 registres.

En haut, Khnoum, Satis et Anoukis.

En bas, Hepy et Hapy semblent porter un étrange attelage.
Thot et Amon entourent Taouret, déesse hippopotame.

Elle est sur une sorte de plateau, tenu par le sema-taouy qui est lié par 2 Hapy.

Taouret est environnée par les signes ankh, djed et ouas.
 
Je ne saisis pas bien sur quoi se tient Thot (idem pour Amon de l'autre côté).
 
Est-il sur un "plateau annexe" ?
Ou bien le trait est-il la matérialisation du sol, auquel cas il y aurait plusieurs niveaux de sol dans cette même scène ?

Au fond, 7 statues de dieux assis.
En fait seules 6 subsistent, celle de gauche (Sobek) a disparu, mais l'inscription demeure.
 
De gauche à droite : Sobek, Taouret (pas évidente à lire), Mout, Amon-Rê, Khonsou, Horemheb, Thot.
 
Horemheb se fait représenter divinisé.

Curieusement, le "t" de Mout n'est pas du bon côté.  


Sous les statues, un nouveau texte, probablement de Maya aussi, mais la dernière ligne où devait figurer son nom a (là aussi) été martelée.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.