Le spéos d'Horemheb au Djebel Silsileh

Ce spéos est dédié à plusieurs divinités dont le local Sobek, ainsi qu'à Horemheb lui-même, divinisé.
Il est, comme son nom l'indique, entièrement creusé dans la roche.
Il a été profondément remanié après la mort d'Horemheb et garde la trace de plusieurs autres souverains.
 
Arrivée de nuit : nous ne sommes pas les premiers !

Nous retrouvons une dahabiya que nous avons croisée et recroisée sur tout notre parcours.
Jeu de lumières sur la roche dorée.

La façade du temple

La façade est dotée d'une corniche à gorge et décorée de scènes et de statues placées dans des niches.
Détaillons maintenant le côté gauche de cette façade.

Une statue sur laquelle je n'ai rien trouvé dans ma doc.

C'est d'ailleurs le cas de moult statues de ce spéos :
elles resteront désespérement anonymes !

Complètement à gauche, j'ai cru photographier un texte démotique signalé par le Porter & Moss.

Mais en fait ce n’est pas celui-là :  le démotique est sur la façade alors que celui-là est en dehors (légèrement plus à gauche).

Et à la réflexion, il n'a rien de démotique....


Au-dessus de l’ouverture, Ramsès III et Iouy (surveillant des scribes de la charrerie) offrent  Maât à Amon, Mout, Khonsou et Sobek.
Titre de Iouy.  Pour le cheval…
Puis 2 autres scènes...
 

Dans une niche, le prince Khaemouaset,  en prêtre sem.

Le texte parle de la fête sed de Ramsès 2, année 30 de son rêgne.
Une femme agite un sistre devant Maat.

Au centre, la « porte d’Horemheb ».

C'est la seule d'origine, toutes les autres ouvertures (2  de chaque côté) sont sans doute postérieures.

Le linteau est surmonté du disque ailé et du Behedety.

Sous le disque, 2 lignes de texte présentent les cartouches d’Horemheb suivis d’épithètes évoquant des divinités :
- A gauche des divinités locales, Khnoum et Sobek.
- A droite des divinités universelles, Amon- Rê et Rê-Horakhty.
Le même clivage s'opère sur les colonnes des montants de la porte (j'ai rapproché les 2 montants artificiellement).


A gauche le roi aimé d'Anouket (maîtresse de Sehel)  et Khnoum.
A droite, le roi aimé   d'Amon-Rê et Mout (maîtresse du ciel).
Abordons maintenant le côté droit de la façade.

Païri, fils (peut-être) de Setemheb, chef du trésor du temple de Ramsès III  (Médinet-Habou) devant Amon, Sobek et Bastet (sur un piedestal).
L’inscription.



Une Bastet à tête de lionne ?

Je savais que chaque déesse est potentiellement capable de devenir une déesse dangereuse, représentée à tête de lionne, mais c'est la première Bastet que je vois ainsi.

Enfin, si c'est bien le cas, car avec le martelage ou l'usure, pas facile...
En dessous, encore une statue.  
Continuons avec une double scène.





Ramsès  III offre la Maât à Onouris-Shou. 

Pas mal de rajouts successifs : des piliers avec architrave derrière le dieu, un linge ( ?) entre dieu et roi, une inscription en lettres majuscules.
En dessous,  une femme et une petite fille offrent à Ptah.

Continuons avec une statue anonyme (encore)…

... puis Ramsès 2 devant  Ptah et Sobek, sur 2 registres.
Une jolie scène pour finir l'exploration de cette façade : Ramsès II, suivi du vizir Neferrenpet, offre Maat à Ptah et Sobek.

Ptah est figuré dans un naos.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.