Reconstruction du temple de Gerf Hussein à Kalabsha

En 2002, l'Egypte a partiellement reconstruit le temple de Gerf Hussein, sur le site de la nouvelle Kalabsha, à l'aide des morceaux qui avaient pu être sauvés des eaux.
 
Au premier plan, les murets de briques matérialisent en quelque sorte l'emplacement du pylône.
Derrière, les restes de la cour à péristyle (dite "salle C" dans les publications du CEDAE).
Au fond, plusieurs reliefs ont été regroupés.

Cour à péristyle

Deux colosses provenant de cette cour péristyle.
Celui-ci était côté Sud, 3ème pilier. Sur de très anciennes photographies, il est coupé au niveau des épaules.
Il a été restauré par Barsenti en 1908, à l'aide de la tête qui trainait par terre.
 
Sur ce "pilier osiriaque", la phase osirienne est déjà passée. Un seul bras est replié et tient les 2 sceptres. 
Le roi n'est plus emmailloté mais porte un pagne. Il est de nouveau vivant.
Celui-là était côté Nord.
Dans les 2 cas, il faut remarquer la fabrication par assemblage de tronçons (10).
En arrière plan, à gauche, le souvenir de l'amitié egypto-soviétique (grand barrage).
A droite, un bout de mur du temple de Kalabsha. 
Juste devant ce  mur, un groupe admire une gravure rupestre qui fait partie du "musée en plein air" (décrit par ailleurs).
Un dernier colosse, conservé au musée de Nubie à Assouan.
Il provient de la grande salle E, la salle à piliers creusée dans le roc.
S'il faut parier... peut-être le 2ème pilier, rangée sud ?
 
Christiane Desroches Noblecourt remarque que ceux-là ont les deux bras croisés.
Les précédents, exposés en plein air dans la salle péristyle, n'ont qu'un bras replié.

Les scènes du fond

Les scènes qui sont maintenant regroupées au fond n'étaient pas côte à côte dans le temple.
Ce regroupement obéit probablement plus à des critères esthétiques (besoin de "refermer l'espace") qu'architecturaux ou historiques.
 
 
A gauche, Ramsès devant Ptah. 
 
Au centre, offrande de fleurs à Thot par Ramsès "le maître des couronnes, aimé de Thot, le maître des huit".
Cette scène provient du côté d'un pilier osiriaque de la salle E : Pilier II face Est.
Un fragment d'une grande scène où Ramsès offre de l'encens à 3 dieux : Rê-Horakhty, Maat ... et lui.
Il provient de la salle H, une sorte d'antichambre/couloir menant au sanctuaire.
Retour à la salle E.
Ramsès "le grand dieu, le maître des 2 terres, le maître des couronnes" offre un pain pyramidal (pain blanc) à l'Horus de Miam.
Pilier I, face Est.
Un fragment d'une scène où Ramsès était face à 3 dieux assis. Ne restent que les têtes divines.
Ptah survolé par un faucon, Ramsès représenté en dieu Khonsou, Sekhmet.
 
Cette scène était elle aussi dans la salle E, dans une niche de la paroi sud. Ces niches présentaient en effet des statues au fond et un relief reprenant les mêmes dieux, devant.

Références


"Porter and Moss" numéro 7.
Le secret des temples de la Nubie de Christiane Desroches Noblecourt.
Site Web sur la Nubie de Nefercoco (voir  Mes sites préférés) .
Le temple de Gerf-Hussein (Garf Hussein), dans la Collection Scientifique du CEDAE :
- J. Jacquet et H. El-Achirie. Volume I. Architecture.
- M. El-Tanbouli et A.A. Sadek. Volume II. La cour et l'entrée du speos.
- M. El-Tanbouli, H. de Meulenaere et A.A. Sadek. Volume IV. La grande salle [E]. Murs sud, nord et ouest. Les niches.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.