Le musée archéologique de Poznan

Tout à côté d'une charmante place ...
... s'ouvre la porte du musée archéologique de Poznan.
Il est hébergé dans le palais Gorka, palais Renaissance reconstruit après la guerre.
Commençons par un morceau de choix : l'obélisque, un prêt de Berlin.
Il provient d'Athribis et possède un jumeau qui est au musée du Caire, tout comme les bases des 2 obélisques.
Il avait été réutilisé comme ... pas de porte, ce qui explique les inscriptions détruites sur un côté et l'absence de pyramidion.
Les hiéroglyphes de la colonne du milieu sont de Ramsès 2, mais il y a suspicion d'usurpation.
Merenptah a fait inscrire le bas.
Sethi 2 est en haut, sur les 2 côtés.
Le hiéroglyphe de Seth a été soigneusement effacé.
 

 
Une précision : si vous avez cru voir un mouton sur des photos précédentes, ne vous inquiétez pas.
Ce n'est pas une hallucination, mais une exposition sur l'Irlande !
Les objets égyptiens présentés sont des prêts "long terme" de Berlin et Munich.
Certains objets montrés ici auraient déjà quitté Poznan, semble-t'il.
 

 
Tête d'un colosse royal, peut-être Hatchepsout.
Une jolie Ouadjet...
...avec de beaux yeux.
Ce relief de l'Ancien Empire présente une chasse à l'hippopotame.
Il a gardé sa polychromie.

 
Chasse aux autruches et aux ibex.
Un petit lézard en bas.
Moyen Empire.

 
Chasse dans le désert, Nouvel Empire.
 
Une scène bucolique, tombe de Soped-Hotep, 24ème ou 25ème dynastie.
Gavage de grues ?
2 vases, avec les noms de Kasekhem...
... et de Niouserré.
Deux autres vases : le premier avec une tête de femme (18ème dynastie).
Le second est un ibex avec un enfant sur le dos (18ème dynastie aussi).

 
Boite à cosmétique, en forme de canard.

 
Maquette de greniers à grains, Moyen Empire.
Sur ce relief, Amenhotep 2 effectue une course rituelle.
Fragment d'un cercueil anthropoide, Nouvel Empire.
Masque funéraire d'époque romaine.
Livre des Morts de la chanteuse d'Amon Tahemenmout. Quelques génies ...
...et Hathor qui sort de sa montagne.
Statuettes tardives en bronze.
Harpocrate.
Neith.
Bes.
Scribe avec le babouin Thot symboliquement sur la tête (19ème dynastie).
Sont aussi présentés des objets du Soudan, provenant des fouilles des archéologues de Poznan.
Manche de sistre en forme de figurine féminine.
Poterie datée du "Groupe C".
 

 
Il est à noter que la Pologne est aussi très active en Egypte.
Quelques panonceaux le rappellent dans le musée.
 
On peut citer les découvertes de Tell el Farkha : des feuilles d'or, initialement modelées sur des statuettes humaines en bois (non conservées), avec des yeux en lapis-lazuli.
Ces fragments réassemblés figurent en bonne place au musée du Caire.
Le musée propose aussi une reconstitution partielle de la tombe de Toutankhamon.
C'est avec Anubis et Hathor-Imentet que nous finirons cette visite.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.