Le temple de Dabod

Le temple de Dabod

Le temple de Dabod est aujourd'hui dans un jardin de Madrid.
Il a été offert aux Espagnol par le gouvernement égyptien, pour les remercier de leur participation au sauvetage des monuments de Nubie. Ce temple était au départ une simple chapelle construite par le roi de Meroe ADIJALAMANI.
Cette chapelle était au départ consacrée à Amon. Des ajouts ont été faits par la suite et l'ensemble a alors été consacré à Isis : nous sommes sur la route qui mène à Philae.

 
 

Les photographies prises dans les musées ont pour but de montrer la qualité des collections.
Il ne s'agit en aucun cas d'être exhaustif !

J'espère que ces présentations virtuelles
vous inciteront à faire des visites réelles.

 
 

Voici le temple, entouré d'eau, au beau milieu d'un jardin public.

Fin Septembre, il faisait très beau lors de ma visite.

L'allée processionnelle comportait 3 portes, peut-être d'époque ptolémaique, dont deux seulement ont été conservées.

On ne sait pas si ces portes étaient entourées de murs, autrement dit si elles étaient les éléments de pylônes.

Le premier pylône.
Le second pylône.

 

Corniche à gorge et Behedety.

Il en manque un morceau.

A droite, la façade du pronaos, d'époque romaine.

A gauche, un mammisi, romain aussi mais plus tardif.

 

On fait le tour.
Evidemment, dès qu'on voit un immeuble ou des antennes, le charme est rompu.

L'arrière contient le seul relief restant parmi les gravures extérieures.

Coin inférieur droit.

Il est en fait très peu visible.
C'est légèrement mieux de côté.
On distingue Amon à tête de bélier...
...et Mahes à tête de lion.

Retour devant : la façade du pronaos.

Murs bahut et linteau brisé.

Les colonnes.

Certains chapiteaux sont inachevés.

Papyrus.
 
 

A l'intérieur du pronaos se trouvent 2 autres chapiteaux provenant aussi du pronaos. J'avoue ne pas avoir bien saisi...

Ceux de l'extérieur sont-ils des reproductions modernes ?

Les restes d'un serpent.

Peut-être Ouadjet, enroulée autour d'une tige de papyrus.

On dirait un caducée...

Mur ouest, Auguste offre 3 animaux (taureau, gazelle et antilope) à Isis.
Des fruits pour Amon et Mihos.
En exagérant largement sur le contraste, on distingue la tête de lion de Mihos.
Le bas d'un relief, très esseulé.

Mammisi, un morceau de la corniche du second pylône.

Je ne vois pas comment il se raccorde avec la partie en place.

C'est peut-être le revers du pylône ?

Behedety...
...inscriptions en Grec...
...et en hiéroglyphes.

Dans l'axe du pronaos, la chapelle d'Adijalamani est la partie la plus ancienne du temple.

Elle a donné son nom au site : Ta Hwt = "la chapelle".

Là se trouvent les reliefs les plus interessants.

Purification par Horus suivi d'Imhotep.

C'est une photographie bien laide mais je manque d'Imhotep dans ma collection...

Offrande à Rê-Horakhty et Oupesèt.

Oupesèt (Apset ou Wepset en Anglais) est une flamme qui brûle les ennemis, une forme d'uraeus.

Une jarre d'eau pour le pharaon de Biggeh, suivi d'Anouket (pratiquement indécelable).

Le "pharaon de Biggeh", encore une divinité qui m'est inconnue.

 

Une prière pour Aresnuphis et Tefnout.
 

De l'encens pour Osiris et Isis.

Osiris porte un manteau : a rapprocher du manteau de fête Sed ?

Dans cette salle, un étroit passage mène vers une crypte (vide).

Le sanctuaire.

Le naos est en granit rouge, il date de Ptolémée 12.

Le haut du naos, avec encore des Behedety.
En bas, 2 dieux Hâpy lient le Sema Taouy.

Un escalier mène à l'étage.

Là se trouvaient une chapelle osirienne et une terrasse.

La terrasse est aujourd'hui couverte, pour des raisons de conservation.

Maquette du temple.
Où on découvre qu'il y avait 3 pylônes.
Cela pourrait expliquer pourquoi je n'arrive pas à relier la corniche du second pylône (stockée à l'intérieur) avec ce que je croyais être le second pylône (à l'extérieur).

Un bloc avec la titulature d'Adijalamani.
Une maquette avec les temples de Nubie.

Références

Mes commentaires s'inspirent très fortement d'un dossier écrit en Espagnol chez Egiptologia.

Nouveau dictionnaire de mythologie égyptienne, d'Isabelle Franco.


 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.