L'ashmolean museum d'Oxford

Le 24 Mai 1683, l'université d'Oxford ouvre le premier musée d'Angleterre, en présentant les objets d'Elias Ashmole.
Parallèlement, l'université commence à recevoir ses premiers dons d'objets égyptiens.
Le catalogue de Chester en 1881 marque la naissance de la collection égyptienne en tant que telle.
A partir de 1884, le département égyptien du musée est associé aux fouilles des grands découvreurs anglais, dont William Flinders Petrie.
La collection augmente alors considérablement.

 
 

Les photographies prises dans les musées ont pour but de montrer la qualité des collections.
Il ne s'agit en aucun cas d'être exhaustif !

J'espère que ces présentations virtuelles
vous inciteront à faire des visites réelles.

 
 

Quelques pièces provenant de Coptos.

Elles datent de la fin de l'époque prédynastique.

 

Le dieu Min a déjà sa posture ithyphallique, comme il se doit.

Un autre.

 

Un lion.

 

 

 

Un oiseau.

 

 

 

Portraits du Fayoum.

Peinture à l'encaustique sur bois.

L'étiquette dit qu'elle provient de Tanis dans le Fayoum.

1ère moitié du 3ème siècle.

Sur celui-ci, les 2 côtés sont peints.

Peinture à l'encaustique sur bois.

Provient de El-Rubaiyat dans le Fayoum.

2ème siècle à 4ème siècle.

 

Une divinité peu connue (à mon avis), Nehebkaou.

Pour Isabelle Franco, il s'agit d'un serpent ayant un rôle nourricier, "celui qui approvisionne les Ka(ou)".

Dans un contexte funéraire, il est une des entités auxquelles le défunt souhaite s'identifier.

 

Quelques faiences provenant de la tombe de Djeser à Saqqara.

 

2 fragments provenant du temple d'Hatchepsout à Deir el Bahari.

 

Sur celui-ci, si j'ai bien compris, on voit un cryptogramme d'un des noms d'Hatchepsout, Maât Ka Rê.

Le signe Ka (les bras écartés) est en bas.

Le serpent, c'est Maât et Rê est représenté par le disque solaire.

 

 

Un soldat, ou un marin, comme on en voit un peu partout à Deir el Bahari, dans des représentations de processions.

Il porte un bouclier et une hache.

 

Il y aurait encore beaucoup à dire, sur des têtes de massue, la statue de Khasekhemoui et des chapelles nubiennes, par exemple.

Allez voir....

Références

Ancient Egypt, Ashmolean Museum

Nouveau dictionnaire de mythologie égyptienne, d'Isabelle Franco

L'Egypte, sur les traces de la civilisation pharaonique, chez Könemann


 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.