Vienne, le musée des beaux-arts

Kunsthistorisches Museum (KHM).
Un des plus beaux bâtiments de style "Ring" (Ringstrasse, fin 19 ème) abrite la gigantesque collection amassée par les Habsbourg.
Le musée de Vienne présente un ensemble de tableaux et de sculptures digne des plus grands musées mondiaux, toutes les écoles européennes y sont représentées.
Le département des antiquités gréco-romaines était fermé pour restauration lors de mon passage. Pas vu les fameux camées...
  Le département des antiquités égyptiennes et du Proche-Orient était ouvert... mais en partie vide, le musée de Vienne ayant prêté beaucoup d'objets pour des expositions temporaires. Probablement en partie pour un retour d'ascenseur puisque Vienne avait accueilli l'exposition "l'or des pharaons" en 2001.
Heureusement, une des expositions en question était au château de Schallaburg, pas bien loin...

 
 

Les photographies prises dans les musées ont pour but de montrer la qualité des collections.
Il ne s'agit en aucun cas d'être exhaustif !

J'espère que ces présentations virtuelles
vous inciteront à faire des visites réelles.

 
 

Une des pièces maitresses, un hippopotame du Moyen Empire, en faience.
Sur son corps sont peints des signes de son habitat : papyrus, lotus, oiseaux.
La chasse à l'hippopotame était un privilège royal, permis à certains particuliers par faveur spéciale. C'est peut-être cette faveur accordée au défunt qui est rappelée dans sa tombe.
A moins de chercher à évoquer la régénération, via l'animal et le fourré de papyrus.

 

Qu'est-ce que je disais, c'est une reproduction, le vrai est en promenade au Japon !

 

 

Continuons dans les animaux avec ce "Fischotter" solaire.

Une loutre.

 

 

 

 

Une musaraigne.

Remarquez les inscriptions sur son dos : disque solaire et vautour ailés.

 

Tout autre chose : Deux faiences provenant du tombeau Sud de Djeser à Saqqara.

La tombe de Djeser est la première dont l'intérieur est revêtu de matériaux durs, en l'occurrence de la faience sur du calcaire.

Dans ce tombeau sud, le revêtement calcaire avait même été sculpté pour imiter des portes et des fenêtres.


Photographie prise à Schallaburg.

 Diadème de la 5ème dynastie.
 Une très mauvaise photographie de la déesse Hatmehit, reconnaissable à son poisson sur la tête.
 Le dieu Neferhotep.
 La déesse Nebethotep.
 Modèle de bateau, moyen empire.
 Le couple est assis sous un dais et se fait servir.
 Sebek-em-sauf, Ermant 13ème dynastie, granodiorite.
Sebek-em-sauf était une personne très importante : son père apparaissait dans de nombreux monuments et sa soeur était épouse royale.

Tête du bélier d'Amon, 18ème ou 19ème dynastie, en serpentine.

Offerte par Pentaouret à Amon.

Le piedestal (peu visible ici) est gravé avec l'image du roi Amenhotep 1er.

Statue de Tjenena, calcaire peint. Elle provient peut-être d'une tombe de Thèbes-ouest.

Le dos de la chaise a la forme d'une stèle.

 Sarcophage dit "slipper coffin", c'est-à-dire en forme de pantoufle.

La partie haute s'enlève pour pouvoir glisser le corps, comme on glisse un pied dans une pantoufle.

Ce sarcophage vient d'Aniba et date de la 18ème dynastie.

La pancarte explicative cite Leipzig, mais je ne sais pourquoi.

 Peut-être Kaemouaset, le fils de Ramsès II, connu pour avoir restauré des monuments anciens : un archéologue avant l'heure.
  Oushebti de Rai, en costume des vivants, 19ème dynastie.

 Plaque entre 2 colonnes d'un pavillon du nouvel an, schiste vert.

Le roi doit accomplir certains rites pour que la crue soit bonne.

Les cartouches sont ceux de Psammetique 2, mais regravés sur d'autres, peut-être ceux de Psammetique 1.

 
 Vase arborant une tête de Bes.
 Osiris ithyphallique.
 
 Un sphinx, gardien de la tombe du général Wah ib re, 4ème siècle avant Jesus-Christ.

"Enfant royal", granit.

Peut-être un prince impérial en Harpocrate, 1er siècle avant Jesus-Christ.

La mode de l'époque imposait les petites bouclettes qui sortent du nemes.

Références

Kunsthistorisches Museum Vienna Guide.

Ägypten im Kunsthistorischen Museum Wien.
 
Guide Michelin Autriche.


 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.