D'autres monuments dans l'enceinte de Karnak

Chapelle d'Amernidis

Il s'agit d'Amernidis I, divine adoratrice d'Amon, contemporaine de la 25ème dynastie.
Amon-Rê approche le signe de vie du visage d'Amernidis et lui donne ... un trousseau de clés. 
Il s'agit plus probablement de plusieurs signes Ankh.
A cette époque, la divine adoratrice a pris une telle importance qu'elle s'est arrogée des droits auparavant reservés au seul roi, en particulier l'offrande de Maat.
Derrière lui, Mout la grande, la maîtresse du ciel.

Temple de Ptah

Sphinx royal faisant une offrande.

Amon, Ptah, Khonsou, Mout et Hathor.
Le roi Thoutmosis III suivi de son Ka.
Statue de Ptah.
Un peu de sensationnel. 
Cette statue de Sekhmet se trouve dans une pièce (une chapelle ?) spécifique.
En arrivant au bon moment et en fermant la porte, on peut voir un halo solaire illuminer la statue. 
Impressionnant.
Là, c'est un peu raté.
Pour compenser ce semi-échec, on peut aussi rendre l'aspect dangereux de cette déesse à l'aide du système de visée d'un autre appareil photographique.

Les chapelles osiriennes

En allant du temple de Ptah vers le musée en plein air, on passe à côté de quelques vestiges, à moitié cachés par les hautes herbes.
La chapelle d'une divine adoratrice d'Amon, Anch Nes Nefer Ib Rê, contemporaine de la 26ème dynastie. 
L'autre pilier (non photographié) représente le roi faisant une offrande.

Sanctuaire d'Osiris Ounnefer maître des aliments.

Un corps d'homme avec 2 têtes d'oiseaux.

 

Un serpent-lion.

 

Horus dans un fourré de papyrus.
Un bloc posé sur une petite butte, juste avant le musée en plein air.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.