Le Caire, la cité des morts

Un lieu mythique.
Pensez donc, des gens qui habitent dans des tombes ! Ils seraient 200.000, ou un demi million sur quelques km2


Les guides de voyage en rajoutent en tenant un discours incitant à beaucoup de prudence (cachez vos bijoux, vos appareils photographiques et tout autre signe extérieur de richesse).
Bref, ce gigantesque quartier ferait presque peur.

Et pourtant, sur place, rien de tout cela.
Des rues très larges, correctement goudronnées, des voitures en bon état. Voyez la photographie.

La raison : le quartier que nous avons visité (dit "nécropole Nord") n'est pas représentatif de la réalité de la cité des Morts.

 

 

 

Qaitbay étant fermé, notre visite s'est limitée au khanqa de Barqouq, début du 15ème siècle.

 

 

 

Les premiers habitants vivants dans les cimetières étaient ...les gardiens des tombeaux.

La cité des morts n'est pas qu'un cimetière occupé par les vivants.
En fait, l'expansion galopante a necessité des cimetières toujours plus vastes et nombreux qui ont fini par encercler des villages initialement construits "à la campagne".

 

 

 
2 minarets très élégants.

Cascades, ou plutôt stalactites de pierres, les "mouqarnas".

 

L'entrée a la forme d'une rosace que je qualifierais bien de solaire. L'Egypte pharaonique n'est jamais loin.
D'ailleurs ici, le pas de porte est une pierre antique, on distingue un cartouche...

...et un reste de relief.

 

Cette ouverture laissée en hauteur crée une sorte de cheminée, utile pour la lumière ... et la ventilation.

 

Cette partie du batiment contenait les pièces de service du "couvent".

Une partie de la cour intérieure.

Un coin de la mosquée.

Peut-être une "dikka" ?

Vitrail.
Le minbar date de Qaytbay, le mihrab aussi.
Jolis motifs.
 
 
L'entrée du mausolée de Barqouq.
 
 
 
La coupole.
Nous montons sur le toit.
Vue de la grande cour intérieure.
 
Les minarets, bien difficiles à distinguer l'un de l'autre.
 
 
 

D'autres mosquées assez proches : à droite, le complexe d'Al-Ashraf Inal, à gauche celui de l'émir Qurqumas.


 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.