Meir, tombe A1 - Niankhpepi le noir

Parmi les tombes du groupe A, les plus connues sont les dénommées A1 et A2, qui sont mitoyennes.
 
Sur cette photo, la porte d'entrée de la tombe A1 est celle vers laquelle se dirige le gardien.
 
Dans sa tombe, Niankhpepi le noir se fait aussi appeler Niankhpepi (tout court), Niankhmerire le noir, Sebekhotep,
Hepi le noir, Hepi (tout court). On comprend alors pourquoi la vie des égyptologues n'est pas de tout repos :-)
 
Quelques statuettes au nom de Sebekhotep et provenant de cette tombe se trouvent au musée du Caire.
Cette tombe comporte 4 pièces dont 2 non visitables et 1 non décorée.
 
Concentrons-nous donc sur la pièce dite A, mur ouest pour commencer.
Une première stèle ....
...et un petit bonhomme juste à côté.
C'est le serviteur Itji. Il donne des tranches de pain.
Remarquez le quadrillage apparent.
Bétail.
Mur ouest toujours, scène nord. Un résumé de liturgie funéraire avec 5 officiants seulement :
- Le 2ème verse de l'eau sur les mains du premier.
- Le 4ème fait une libation à l'aide d'un vase sur les mains du 3ème.
- Le 5ème, un certain Pepi'Ankh lit un papyrus.
 
Plus bas, défilé de porteurs d'offrandes : pattes de taureaux, oies étranglées.
Juste à côté, une autre stèle peinte en rose moucheté, pour imiter le granit.
 
Il y a une table d'offrandes juste devant.
Hepi le noir assis.
Niankhpepi.
Mur nord, au dessus de la porte menant à la salle B, des offrandes et une liturgie funéraire (encore).
 
En haut : oryx, canards, veau, paniers divers, patte avant de taureau.
En dessous : paniers, jarres, oie, oignon, bouquet de lotus, canards.
Même mur, le défunt représenté en taille héroique inspecte des bouchers.
Derrière lui se trouvent sa femme et divers personnages dont un nain.
La salle A est une salle hypostyle, dont voici le pilier 1, représentant Hepi le noir.
Remarquez le sein très féminin.
Pilier 2 : Merire le noir.
Pilier 3 : Hepi le noir.
La salle hypostyle A est en fait commune aux tombes A1 et A2.
 
Une distinction claire entre les 2 tombes est apportée par :
- Un bout de mur d'1 coté.
- Une marche et une architrave (supportée par 1 pilier) de l'autre.
 
Dans l'épaisseur de cette séparation, Pepi'Ankh, le possesseur de la tombe A2 brule de l'encens pour son père, possesseur de la tombe A1.
La généalogie des nomarques de Meir à l'Ancien Empire est toujours sujette à discussion.
L'article de Sébastien Polet cité dans les références fait un point complet.
Pour résumer très grossièrement et en me limitant aux tombes visitées :
- PepiAnkh Her Ib (D2) a fait une très belle carrière à Memphis, l'amenant jusqu'aux postes de nomarque et même de vizir.
- Un de ses frères est le Pepi enterré en D1.
- Son fils Niankhpepi le noir (A1) a du mourir avant lui, ce qui explique qu'il porte des titres (relativement) peu importants.
- Son petit fils Pepi Ankh Heni le noir (A2), fils de Niankhpepi (A1), a succédé à son grand-père comme nomarque, mais pas comme grand-prêtre d'Hathor.
- Cette fonction a été prise par un autre fils de PepiAnkh Her Ib, Khounoukh, enterré à Koçeir.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.