Meir, tombe A2 - Pepi Ankh Heni le noir

La tombe A2 est la propriété de Pepi Ankh (Pepponkh en anglais), aussi appelé Pepi Ankh le noir, Heni, Heni le noir, Heneny, Heneny le noir, Henenit, Henenit le noir et Henenet.
 
Pas étonnant après cela que la généalogie des nomarques de Meir tienne du casse-tête !
 
L'entrée donne sur la salle dite A, dont voici le mur ouest.
Pepi Ankh debout (non photographié) regarde des artisans.
 
Ici, ils évident des vases.
Sculpture d'une statue en calcaire.
Blackman parle de fonte du cuivre, mais j'ai un léger doute, voyant le signe "noub".
Ces artisans battent et polissent un objet jaune, non identifié.
Joaillerie.
Vrillage d'un long fil fin ?
Probablement aussi une activité de joaillier.
Une porte dans le mur ouest permet de passer à la chambre B, qui est partagée avec la tombe adjacente. Voir explication donnée tombe A1.
 
Mur sud de la salle B sont représentés plusieurs bateaux.
Registre du bas, ils portent leurs voiles.
Ici, registre du haut, ils manoeuvrent à la rame ou sont tractés.
Mur ouest, les traditionnelles scènes de chasse et pêche dans les marécages.
Le défunt est appelé Henenit le noir et Henenit tout court.
Nombreux poissons.
Le quadrillage est resté visible.
Mur Est, le défunt participe à une procession.
Il est tranquillement assis dans un palanquin porté par 12 hommes.
Ici, il s'appelle Heny le noir.
Détail : un homme porte un éventail (ou un parasol) au bout d'une grande perche.
Revenons salle A, mur nord.
Une statue, volontairement mutilée.
Quelques restes de peinture sont encore visibles.
Un des nombreux noms du défunt : Heny le noir.
Heny le noir assis regarde des artisans.
Il porte la bande blanche des prêtres lecteurs et trempe ses doigts dans un vase à onguent.
 
Remarquez aussi le chien sous la chaise.
2 harpistes pour le distraire.
Sur le même mur, à gauche de la porte, en bas : 3 charpentiers.
1 tient une herminette, 2 ont des haches.
Travail d'une planche à l'aide d'une herminette et deux burins.
Scions du bois...
 
Le charpentier de gauche utilise lui aussi une herminette.
Les 2 autres semblent polir un élément de lit.
Peindre une statue en ébène pour Henenit le noir.
 
Gros plan sur le bol de peinture et le nom du peintre : Iri.
Au dessus de la porte, réalisation d'une statue d'Henenit le noir.
Peindre une jarre.
Peinture d'un naos et d'une petite statuette.
Le naos contient un vase en métal.
Le peintre est de nouveau Iri.
 
Blackman a remarqué que ce même naos se retrouve dans la salle B, mur Ouest.
Il est porté sur l'épaule et présenté au défunt.
Mur Est, la petite ouverture initiale est devenue une grande porte lors de l'aménagement de la salle F (j'en reparlerai ultérieurement), provoquant la destruction d'une partie des reliefs.
4 statues visibles (une 5ème détruite), dont 2 assises, sont représentées arrivant à la "maison des statues de Heny le noir".
En toute logique, elles regardent donc en direction du serdab.
 
Pressage du raisin. Il manque 2 personnes du côté gauche.
Au milieu, un homme remplit une cuve.
Les deux cuves à droite sont marquées "vin de Peluse" et "vin rouge" (Blackman).
 
Cueillette du raisin sur la treille et foulage.
Si,si, foulage ! Regardez les pieds, ils sont dans une sorte de bac.
 
A gauche, c'est encore Iri. il peint un vase.
Les autres façonnent des blocs de pierre.
 
Entrons maintenant dans le serdab.
Le serdab "classique" initial a été ensuite agrandi pour créer une autre salle, appelée F.
D'où l'agrandissement de l'ouverture, signalé plus haut.
 
Mur sud, inspection du cheptel.
Le défunt porte une sorte de fouet dans la main gauche.
On retrouve le même dans la "scène au palanquin" présentée précédemment.
Blackman dit que les "lanières" sont en fait 3 peaux de renard !
Le nombre d'animaux est indiqué : 300, 1300, des chiffres importants donc !
Un intendant enjoint à un bouvier de se pencher respectueusement.
Il n'hésite pas à joindre le geste à la parole !
 
Voici maintenant le serdab à proprement parler.
 
Lors de la création de la salle F, le haut du serdab a été détruit, le bas a été rempli de débris, sans doute pour réhausser le sol au niveau de celui nouvellement creusé dans l'extension F.
 
Les murs sont couverts de représentations de statues.
C'est exceptionnel, il n'existe qu'un autre cas de serdab décoré.
Chaque statue porte un titre ou une fonction. Un petit nombre est "chef de la justice et vizir".
Croyez-moi sur parole, c'est le cas de celle-ci.
 
Ce titre n'apparait nulle part ailleurs dans la tombe et ce vizir Pepy Ankh Heny le noir n'est connu par aucune autre source.
Mais après tout, son grand-père Pepy Ankh Hery Ib (D2) l'a incontestablement été.
 
Ces vizirs de province, de sang non royal, administraient la Vallée depuis leur nôme d'origine. Ils avaient toujours une longue carrière dans l'administration avant d'accèder à ce titre, vers la fin de leur vie. Pepy Ankh est-il mort quelques mois après sa nomination ? Peu probable puisqu'il a eu le temps de faire creuser la salle F.
Peut-être était-il promis à cette fonction et a-t'il un peu anticipé ?
 
Il faut noter qu'il s'interessait beaucoup aux statues : de nombreuses scènes de sculpture existent dans la tombe.
Les titres du serdab sont très nombreux et certains sont peu valorisants. Peut-être une volonté de remplissage, pour rompre la monotonie ?
Pepi Ankh.
Salle F, les scènes sont restées à l'état de dessins.
Les murs Est et Ouest sont très interessants pour comprendre la préparation de l'enterrement : la tente de purification, l'atelier des embaumeurs et la procession.
Ici, nous sommes à l'intérieur de l'atelier des embaumeurs.
7 personnes exécutent des rites qui précèdent la levée du corps (maintenant embaumé).
Remarquez un "pleureur", les bras levés.
Là, l'inspecteur des embaumeurs embarque pour être amené rive Ouest.
Un marin maintient la passerelle pour éviter toute chute !

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.