Meir, tombe B2 - Oukhhotep fils de Senbi

Cette tombe se caractérise par des reliefs très fins, partiellement inachevés.
Il n'y a pas ou peu de couleur ... et c'est tant mieux. Nous pourrons d'autant mieux admirer la sculpture.
 
Une fois n’est pas coutume, commençons par le fond.
C’est clairement une manoeuvre pour garder le plus beau pour la fin….
 
Le mur ouest comprend une sorte de cavité en son milieu, probablement pour une statue du défunt.
De part et d’autre de ce serdab, diverses scènes.
Au nord, sans retouche, cela ressemble à ça !
 
Pour info (croyez-moi ou pas), il y a un bédouin conduisant des boeufs, au registre inférieur.
Certaines parties n’ont pas été sculptées. Seuls sont présents quadrillage et dessin.
C’est mieux côté sud.
En haut, un harpiste.
En dessous, Oukhhotep préside une sorte de cérémonie hathorique.
Il tient un curieux sceptre dans une main.
C’est “Oukh” (une de ses formes), le fêtiche du nôme, qu’on retrouve dans le nom “Oukhhotep”.
En face d’Oukhhotep se tiennent un homme et trois femmes.
L’homme présente des pains et des pinces.
Les femmes sont des danseuses d’Hathor.
Devant la première, une colonne de hiéroglyphes, dont “Hathor” et “Cusae”, dans l’expression (Blackman) :
“pour ton Ka ! La menat d’Hathor, maitresse de Cusae, qu’elle te soit favorable !”.
Elles tiennent un sistre et présentent une menat.
La manière dont le bras au sistre traverse la colonne de hieroglyphes est assez amusante.
Voici maintenant le naos.
Remarquez les gorges en bas, pour les gonds des portes, ainsi que le joli motif imitant des palmes, en haut.
Les montants sont peints en rose moucheté.
C’est pour imiter le granit !
Pour les épigraphistes…
A noter qu’Oukhhotep est nommé “chef du nôme d’Atef”, ce qui tendrait à prouver (d’après Blackman)
qu’il supervisait les treizième et quatorzième nômes de Haute-Egypte.
Dans le naos lui-même, les reliefs peints ont été endommagés par la fumée.
En haut, le défunt devant une table d’offrandes.
En bas, un serviteur lie les pattes d’un bovin afin de l’offrir à Oukhhotep.
Sur les côtés, les scènes sont identiques. 3 serviteurs offrent une patte de taureau, des pains, des volailles, ...
…des têtes de veau…
… à Oukhhotep …
… et sa femme.
Des 2 piliers initiaux ne subsiste que celui placé au nord.
Oukhhotep est représenté sur chaque face.
Ici, il tient un sceptre Sekhem.
Là, il est vêtu d’une peau de panthère.
Mur sud.
 
Le registre du haut est occupé par une liste d’offrandes.
Les 2 autres registres présentent en premier lieu du mobilier funéraire et des animaux domestiques.
Des animaux domestiques, on glisse sans séparation nette à des animaux sauvages, d’où on glisse de nouveau sans prévenir à une chasse à l’arc.
Un bout de la liste d’offrandes.
Des vases à vin Nou.
Volailles.
Dépeçage d’un bovin.
Le bédouin de service.
Il s’appuie sur une branche mal equarrie.
Les veines et les côtes saillantes, le visage émacié, la barbiche, tout est remarquablement rendu !
Suivent des gazelles (?) …
… puis un veau, porté sur les épaules et attentivement suivi par sa mère.
La sculpture est incomplète, l’avant-bras de l’homme n’est qu’esquissé.
Pour finir avec les animaux domestiques, voici un veau qui tête.
La vie est parfois cruelle : le poulain n’est pas encore né mais un renard est déjà prêt à le dévorer.
La Nature à l’oeuvre.
Je ne commente pas plus, pour éviter le déclenchement de filtres parentaux ;-)
Une femelle singe met bas.
Pour information, elle est suivie par une gazelle (ou quelque chose d’approchant).
Moins de danger que pour le poulain donc. Quoique le lion…
Cette procession est de toutes façons hautement improbable !
Un lièvre.
Une lionne.
Un daim, un chacal et une girafe.
2 représentations très rares donc.
Blackman pense que cette girafe est la deuxième plus ancienne connue en Egypte….
… après la palette aux girafes du Louvre (E11052).
Je n'en suis pas si sur...
Le daim est dans une position étrange.
Peut-être la présence du chacal.
Scènes de chasse maintenant. Oukhhotep tire à l’arc…
… suivi par un assistant.
Par déférence pour le maitre des lieux, le résultat ne peut être qu’une hécatombe.
Les lévriers finissent le travail. Oryx.
L’empennage de la flêche.
Ibex.
Lièvre.
Le cadrage de la photo respecte l’horizontale, c’est la scène qui est en diagonale !
Mur Nord, partie ouest.
Oukhhotep et sa femme regardent des lutteurs (registre du haut) et des offrandes de nourriture (2 autres registres).
Le haut de la scène est sculpté, le bas n’est qu’esquissé.
1 des 2 personnes qui suivent le couple.
1 scène de lutte (sur les 4 initialement présentes).
C’est assez frustre, il y a beaucoup mieux dans une tombe voisine.
Défilé des offrandes, commençons par un quartier de boeuf.
Des volailles.
Gros plan.
Peut-être des pains ?
registre du bas, sans commentaire…
… mais en gros plan !
Tête de veaux et organes génitaux, de nouveau…
… puis de superbes volailles.
Suite du mur nord.
Le défunt est représenté assis, sa femme à ses genoux.
Voir la chaise aussi, avec pattes d'animaux.
Registre du milieu, des musiciens.
Flutiste.
Harpiste (le haut de la harpe n’a pas été sculpté et se perd dans le quadrillage).
Chanteur, avec cette position caractéristique, une main sur l’oreille.
Du coup, je me demande si Céline Dion a visité l'Egypte :-)
Puis, même registre, une chasse aux oiseaux, au filet (non visible) …
… avec le guetteur donnant le signal pour tirer sur la corde.
A noter : ces personnages ne respectent pas le canon de représentation égyptien.
Ils sont … de profil, vraiment de profil.
 
Suivaient des scènes représentant le nomarque chassant et pêchant sur une barque, mais il n’en reste quasi rien.
Registre du haut, un bédouin très maigre conduit des bovins.
Gros plan.
Plus précisément, il conduit 3 bovins et est secondé par un autre homme.
A côté, 7 hommes tentent de maitriser un taureau.
Lasso.
Une mélée indescriptible !
Registre du bas, une scène de bataille entre 2 barques. Conflit ou simple joute ?
 
Mais le plus interessant est à côté : de très beaux reliefs traitant de papyrus.
On lie une botte.
On transporte péniblement ces bottes…
… en ployant…
… sous la charge.
Ces papyrus servent à la fabrication d’une barque.
Un homme agé, appuyé sur sa canne, semble prodiguer des conseils …
… à un plus jeune qui n’en a cure, tout occupé qu’il est à tendre les cordes au maximum !
 
C’est avec ce “p’tit vieux” pittoresque et presque caricatural que nous finissons cette visite.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.