Meir, Oukhhotep fils d'Oukhhotep et de Mersi (B4)


Pour Blackman, cet Oukhhotep, "supérieur des prophètes d'Hathor, maitresse de Cusae", est le fils de l'Oukhhotep qui possède la tombe A3.
Pour Willems, le père est l'Oukhhotep de la tombe B3 !
Dans cette tombe, les reliefs sont majoritairement sur plâtre, intermédiaires donc entre la sculpture sur pierre réalisée auparavant et les fresques qu'on trouvera ensuite.
Pour commencer, 2 extraits tirés du "Blackman", pour vous donner une idée du plan ... et de l'état de la tombe à l'époque de sa fouille.
 
Cette tombe (comme beaucoup d'autres) a souffert de l'activité des carriers.
Les premières scènes sont parties avec les murs correspondant.
Le mieux conservé se trouve vers le fond.
2 salles principales, que nous appellerons "extérieure" et "intérieure" (au fond à droite), l'extérieure donnant sur une sorte de naos.
Je n'ai curieusement aucun souvenir des marches montant à ce naos.

Salle extérieure

Le mur nord (à droite en entrant) est très abimé.
 
Oukhhotep est assis sur une chaise sous un baldaquin. Il inspecte le bétail (non représenté sur la photo).
Mur Est, lui aussi en mauvais état : artisans.
Mur sud, pêche dans les marécages.
En dessous de la barque (non visible sur la photo), de jolis animaux.
Tortue.
 
Hippopotame.
Dans cette zone là se situe aussi une pêche au filet.
Devant le bateau se trouvent les traditionnels roseaux, avec leur non moins traditionnel peuplement. Gros plan sur un ichneumon s'attaquant à un nid.
Le mur ouest.
Au fond, à gauche (à gauche du naos), la liste des nomarques de Cusae, avec leurs femmes.
Il s'agit de la principale source ayant permis de reconstituer (partiellement) la succession de ces chefs.
Pas simple, ils s'appellaient tous soit Oukhhotep, soit Senbi.
 
Sans retouche, cela donne à peu près cela...
Il y a alternance entre un registre de nomarques assis et un registre d’épouses (une par nomarque) agenouillées.
Juste à droite de la liste des nomarques (au revers du naos), un grand
Oukhhotep …
.. et des officiels devant.
L'ensemble vaut surtout pour ce charmant relief familial représentant entre autres "sa soeur Mersi".
 
Le naos est une niche avec vestibule d'entrée.
La niche était fermée par des portes doubles.
Dans la niche, mur de droite, plusieurs registres représentent les cérémonies funéraires.
Verser de l'eau, jeter des pastilles d'encens dans le brasero, présenter un vase à onguent.
A un registre inférieur, de beaux reliefs représentant des coupes.
 
Architrave du naos, des cartouches.
C'est le seul endroit à Meir avec des cartouches de la 12ème dynastie.
"Noub Kaou Rê"
Les 3 autres murs du naos présentent des motifs en façade de maison, presque identiques.
Le mur ouest, au nord du naos, est la porte d'entrée vers la salle intérieure.
C'est assez abimé là encore, mais il reste des motifs interessants.
 
"Cusae", dans l'expression "Hathor maitresse de Cusae".
Reste à savoir si l'homme tient le cou de 2 girafes ou bien de 2 "panthères à long cou", comme l'indique Blackman.
Il y avait un très beau motif en spirale encadrant la porte.
En voici un petit reste.
Un autre.
Cela donnait initialement ceci (relevé de Blackman).
"Chef des notables de Haute Egypte".
De beaux hiéroglyphes, dont l'un représente le fétiche Oukh, un dieu révéré dans la région et à l'origine du nom théophore "Oukhhotep".
 
Il semble que ce dieu ait été "absorbé" par Hathor et que le fétiche correspondant soit devenu un emblème, tenu par le responsable des cérémonies de culte d'Hathor.
 
"Le baron, nomarque, superintendant des prêtres d’Hathor maitresse de Cusae, lecteur de la grande ennéade des dieux, celui qui est au-dessus des mystères de Ouadjet et Nekhbet, responsable (?) du diadème, chef des notables de Haute Egypte, le nomarque, fils d’Oukhhotep, Oukhhotep le justifié".
Traduction en français de la traduction en anglais de Blackman.

Salle intérieure

La salle intérieure montre des rites funéraires.
Mur de droite, une liste d'offrandes.
En dessous se trouvent un défilé de porteurs, des libations, des scènes de boucherie.
Mur nord, cette drôle de boule doit être un boeuf.
Une autre liste d'offrandes et des libations.
Un détail : un ennemi entravé.
Au revers de l'entrée, à droite (mur Est donc) : nourrir le défunt.
Un porteur de viande ?
Cuisson d'une volaille.
Remarquez le geste pour se protéger le visage de la chaleur du feu, ainsi que les braises rougeoyantes.
Cuisson d'un quartier de boeuf.
Revers de l'entrée, partie gauche : 7 registres dont 4 pour des rituels funéraires et 3 pour nourrir le défunt.
4ème registre : des paniers contenant des oiseaux aquatiques.
Mur sud, une autre liste et une table d'offrandes.
Porteur pour les préparatifs d'un banquet.
 
En dessous, un boeuf et une offrande sur un plateau.
Mur ouest, une autre table d'offrandes pour la femme d'Oukhhotep (absente sur la photo) : la maitresse de la maison, Touth-Hotep, justifiée.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.