Saqqara : Djeser

Le complexe funéraire de Djeser est le monument le plus connu de la nécropole de Saqqara ... et souvent le seul visité par les groupes de touristes pressés.

 

 

Le mur d'enceinte à redans, avec la seule vraie porte d'entrée.

Les bâtiments de la fête Sed devaient initialement être en matériaux légers (bois, tissus). 
Le complexe de Djeser reproduit tout cela, mais avec des pierres. 
Ici, une porte et des gonds.
Le plafond simule des rondins de bois.
Colonnade, plantes fasciculées.
La pyramide, par temps gris.
On ne distingue pas bien mais il y a un couloir descendant. 
A priori, l'entrée réelle est de l'autre côté.
Celui-ci est-il un couloir réalisé par les archéologues ?
La même, par beau temps. 
Le temple funéraire (non photographié) est au Nord de la pyramide.
Cela correspond aux conceptions de l'époque qui veulent que le roi rejoigne les étoiles "impérissables" (circumpolaires), au Nord donc.
Plus tard, le temple sera à l'Est, vers le soleil levant.
Le tombeau sud et sa frise de cobras. 
On ne connait pas le rôle exact de ce tombeau sud.
Peut-être un cénotaphe, pour respecter la dualité Nord-Sud ?
Dans la grande cour devant la pyramide, une des 2 buttes de la fête Sed. 
Le roi devait accomplir une course entre ces 2 buttes, pour prouver sa vaillance.
Symboliquement, la course entre ces 2 buttes dessine la forme d'un cartouche.
Dans le tombeau Nord (celui sous la pyramide), on trouve une représentation de Djeser courant avec le sceptre et le rouleau Mekes, seulement vêtu d'une ceinture.


 

Dans les deux tombeaux, on trouve aussi des carreaux de couleur bleu-vert, rappelant la turquoise, Hathor et les idées de régéneration et de renouvellement. Ces carreaux sont aujourd'hui en bonne partie dans des musées, par exemple l'ashmolean museum d'Oxford, le musée des beaux-arts de Vienne et le musée égyptien de Munich.

.La fête Sed est à rapprocher d'une coutume de certaines tribus africaines voulant que le roi, quand il est devenu trop vieux, soit mis à mort.
On n'a pas retrouvé d'évidence de mise à mort réelle chez les Egyptiens.
En revanche, on peut considérer que la fête Sed est une mise à mort rituelle, suivie d'une renaissance et d'un nouveau couronnement.

Le "temple T".
Son rôle exact n'est pas connu. 
Une hypothèse en fait un vestiaire pour que le roi se change lors des cérémonies de son jubilé.
Cour de la fête Sed. 
Au premier plan à gauche, le podium. 
Au fond, des chapelles factices : elles sont pleines, les portes ne donnent sur rien, il n'y a pas de pièces à l'intérieur.
Sur cette photographie, la chapelle de droite a la forme de la "chapelle du Nord".
Sur la façade, les traits verticaux pourraient reproduire des poteaux de bois.
Peut-être un des premiers colosses osiriaques.
La maison du Nord. 
Ces colonnes à chapiteau papyriforme sont les plus anciennes connues.
A l'époque, on ne savait pas encore faire des colonnes tenant toutes seules.
Elles sont donc enserrées dans un mur qui les soutient.
On ne connait pas l'utilité de la maison du Sud et de la maison du Nord.

En faisant le tour de la pyramide, on aboutit au temple funéraire.
La statue de Djeser dans le serdab est une réplique.
La vraie se trouve au musée du Caire.

La maison du Nord. 
Ces colonnes à chapiteau papyriforme sont les plus anciennes connues.
A l'époque, on ne savait pas encore faire des colonnes tenant toutes seules.
Elles sont donc enserrées dans un mur qui les soutient.
On ne connait pas l'utilité de la maison du Sud et de la maison du Nord.

Pour finir, une autre vue de la pyramide de Djeser, au second plan à gauche.

Le monticule au premier plan est probablement ce qu'il reste de la pyramide d'Ouserkaf.

Pour continuer à Saqqara, remontez en haut de page et allez visiter d'autres monuments de cette nécropole.


 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.