Tell el Amarna

Tell el Amarna est le nom moderne de l'antique ville d'Akhetaton, "l'horizon d'Aton".

Du terme Amarna dérive l'adjectif amarnien qui sert à qualifier cette période.

 

L'arrivée à Tell el Amarna est épique. 
Il faut traverser le Nil en bac pour passer sur la rive Est, puis prendre un vieux car et enfin monter une bonne série de marches pour visiter les tombes Nord. 

Tombe de Meryré, grand prêtre d'Aton (tombe numéro 4).
La famille royale consacre des offrandes. 
Méryré est le premier personnage courbé. 
Les curieux cercles sous le disque solaire ont donné lieu à plusieurs interprétations : Nuages, arc en ciel ou collier de Ré-Horakhty ? 
Les filles royales agitent leurs sistres. 
Les sujets rendent hommage à la famille royale qui arrive.
Splendides boeufs gras.

 

En bas, 4 soldats armés d'une lance escortent un dignitaire.

Au milieu, 6 militaires équipés d'une hâche, d'une lance et d'un bouclier en protègent un autre.

En haut, des soldats escortent des porte-enseignes. Les soldats sont représentatifs des différentes races de l'empire égyptien, par leurs caractéristiques physiques, leur habillement et leur armement.

Les chars du couple royal sous les rayons bienfaisants de l'Aton.
Suite du cortège, les princesses royales et les flabellifères. 
Voir la représentation du temple en haut à gauche. 
La famille royale à sa fenêtre d'apparition, pour le classique don d'or. 
Toujours la même attitude courbée, servile (suivant nos critères) des autres personnes représentées. 
Le roi et la reine (ou plus exactement leurs statues) dans une attitude osirienne. 
La religion amarnienne ne serait-elle pas si monothéiste que ça ?
Musiciens et chanteurs aveugles.
La famille royale estomniprésente dans les tombes de Tell el Amarna, y compris dans celles qui ne lui sont pas destinées. 

Une stèle frontière d'Akhetaton, dite stèle A.
Celle-ci est en fait géographiquement très proche de l'actuelle Tuna El Gebel.

A gauche de la stèle elle-même se trouvaient des statues du couple royal et de ses enfants.

Nefertiti et ses filles portent une robe très ouverte devant, symbole de leur fertilité.
La coiffure de la reine se compose d'une mitre (un peu comme celle de la tête de Berlin), surmontée de symboles solaires, cornes horizontales de bélier et rémiges de faucon.

Stèle de Sebeknacht, albatre. Elle provient probablement d'Amarna et est exposée au musée égyptien de Munich.

En haut, Amenhotep 3 et Tiyi sont devant Osiris.

Sebeknacht apparait sur le registre du milieu, son fils Iuni sur celui du bas.

 

Références


Guide Bleu Egypte, chez Hachette.

 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.