Une déesse ithyphallique ?

Cette scène figure dans une salle annexe au sanctuaire du temple de Khonsou, dans le complexe de Karnak
Voici la description faite par Porter and Moss, gentiment fournie par Raymond Monfort (voir  Mes sites préférés) :
"Ramses IV censing and libating to lion-headed and bull-headed gods".
Une momie, des sceptres, des plumes proches de celles d'Amon, un disque lunaire dont le croissant a été martelé. 
A moins qu'il s'agisse des cornes d'un taureau ? 
Une tête de lionne, la posture caractéristique de Min : 
Une déesse ithyphallique !! 
Qui est ce personnage ? 

=> Une première hypothèse, décrite dans "les secrets d'Hathor"  : Il s'agirait de Sekhmet, la posture "révelant à la fois le potentiel féminin et masculin de cette forme agressive de l'oeil du démiurge... On douterait même de son identité si l'inscription sur le mur de Karnak ne précisait qu'il s'agit bien de Sekhmet".
Hypothèse séduisante mais il n'y a pas (ou plus) d'inscription lisible sur le mur.
De plus, s'il en existait une, elle aurait servi à Porter et Moss pour affiner leurs commentaires.
Mais peut-être s'agit-il d'une autre scène...

=> Une autre hypothèse, donnée par un conférencier accompagnant un de mes voyages : Il s'agirait de Mout, la forme ithyphallique serait une erreur.
Pourquoi pas ? Si on considère que le personnage juste derrière est Khonsou, il y a peut-être eu un mélange au sein de la triade thébaine entre Amon-Min ithyphallique et Mout à tête de lionne.

=> Encore une autre hypothèse, exposée lors d'une discussion sur le forum Egypte Eternelle par Chris Gueuning et Raymond Monfort : Il s'agirait bien de Mout mais la forme ithyphallique ne serait PAS une erreur.
Extrait du livre  "Les dieux de l'Egypte" de Claude Traunecker (Que sais-je ? n°1191, 1992, p.54)

"La vignette du chapitre 164 du Livre des Morts montre une femme à trois têtes (lionne, humaine, vautour) invoquée sous le nom de Sekhmet-Bastet-Rat. Le texte décrivant l'image l'appelle Mout et spécifie qu'elle doit être pourvue d'un phallus en érection. Il s'agit là d'une image composite superposant des signes appartenant à la catégorie des divinités "panthées" ou plus exactement "paniconiques" (D. Meeks), êtres hybrides superposant plusieurs fonctions divines et particulièrement prisés par les magiciens."  Un autre extrait, de Barguet "Le Livre des Morts", page 237: "Paroles à dire sur une déesse Mout à trois têtes, l'une étant une déesse Pachet (lire Pakhet) portant deux plumes, l'autre étant à tête humaine portant les deux couronnes, la troisième étant une tête de vautour portant les deux plumes...."

=> Une variante, tirée des fiches "Mystères des Dieux de l'Egypte" éditées par Hachette cite de nouveau la vignette du chapitre 164 du Livre des Morts et conclus ainsi "La tête de lionne évoque la fille de Rê et le sexe tendu évoque Rê (ou Amon-Rê) lui-même, qui se serait engendré seul. Le tout constituant Mout, fille, femme et mère du dieu ! Sur de telles théories, le débat demeure encore ouvert parmi les chercheurs."

=> Pour introduire une dernière hypothèse, je vous propose 3 scènes provenant de Medinet Habou :

Un bélier solaire, portant une perruque tripartite et les sceptres Heqa et Nekhakha, non croisés. 
Derrière lui, une déesse avec la couronne rouge. 
Ils sont tous les deux sous un dais orné d'une frise d'uraeus. 
Amon-Ré-Horakhty, maître du ciel ?
Une scène très ressemblante, mais la tête de bélier est devenue une tête de lion.
Les hiéroglyphes ne sont pas très lisibles mais il me semble y discerner "Amon". 
Un petit dernier, à tête de bélier, avec un bras en arrière tenant un flagellum, comme Min. 
Le texte est tronqué mais il s'agit probablement d'Amon-Min-Kamoutef ou d'Amon-Rê-Kamoutef représenté sous la forme de Min. 
Pour la petite histoire, j'avais cru voir un lion, avant de remarquer les cornes.

Ces 3 scènes contiennent, séparément, la plupart des éléments du mystérieux personnage du temple de Khonsou : La perruque tripartite, la tête de lion, le bras en arrière avec un flagellum, le disque solaire.
Elles prouvent que les attributs que nous considérons comme féminins ne le sont pas toujours :
- La perruque tripartite.
- La tête de lion(ne).

Donc la question de départ "pourquoi une déesse ithyphallique ?" tomberait d'elle-même.

Sur la représentation qui nous intéresse figure Ramsès IV, mais la salle date de Ramsès III (voir mur d'à coté).
On peut donc imaginer que nos 2 personnages sont Amon-Min-Kamoutef et Khonsou. Les artistes employés par Ramsès IV se seraient inspirés de l'iconographie utilisée par "papa" Ramsès III, en mélangeant quelque peu les attributs.
 

Conclusion ?  

Y'en a pas   :-)
J'ai exposé beaucoup d'hypothèses et ne sais comment choisir entre elles.
En l'absence de texte, c'est très difficile, les Egyptiens combinant les représentations de diverses divinités pour en former ou en renforcer d'autres.

Suivez les liens pour retrouver, si vous voulez, la description des temples de Medinet Habou et de Karnak.

Références

Les secrets d'Hathor, de Ruth Schumann Antelme et Stéphane Rossini.

Le Livre des Morts, de Paul Barguet.

Les dieux de l'Egypte, de Claude Traunecker.

Fiches "Mystères des Dieux de l'Egypte" éditées par Hachette.


 
 
Copyright Alain Guilleux. Les textes et photographies présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur.
Aucun texte ou photographie ne peut être reproduit, modifié, diffusé sans autorisation préalable.
Toute fraude ou abus sera facturé avec majoration, conformément aux mentions légales et conditions générales de vente.